Intéressant

Les sacs en plastique seront interdits à partir du 1er janvier 2011

Les sacs en plastique seront interdits à partir du 1er janvier 2011


NOUVELLES DU MONDE DE L'ENVIRONNEMENT

Les sacs en plastique seront interdits à partir du 1er janvier 2011

par Pio Petrocchi, 18 octobre 2010


Note 1

Il est agréable d'apprendre que le gouvernement a décidé d'interdire, à partir du 1er janvier 2011, l'utilisation de sacs en plastique qui sont aujourd'hui normalement utilisés par tous pour emporter. La nouvelle nous parvient par la bouche du sous-secrétaire d'État à l'environnement et à la protection du territoire et de la mer, Roberto Menia qui lors de la séance du 14/10/2010 (2) de la Chambre des députés, sur une question urgente adressé par plusieurs députés pour savoir quelles initiatives le gouvernement entendait prendre pour éliminer et prévenir les graves dommages à l'environnement causés par la propagation des sacs en plastique, a annoncé que: «Le 1er janvier 2011 (...) l'interdiction de mise sur le marché des sacs en plastique couramment utilisés pour l'enlèvement de marchandises entrera en vigueur, car ils ne sont pas biodégradables.L'interdiction - on l'a déjà évoqué - était prévue dans la loi de finances 2007 et son entrée en vigueur, initialement fixée au 1er janvier 2010, compte tenu des aléas découlant de la crise économique internationale, a été prolongée d'un an et, comme je dit, l'entrée en vigueur de l'interdiction est prévue pour le 1er janvier 2011 prochain ".

Dans le même discours, le sous-secrétaire a également rappelé que: «Aux fins de réduire les émissions de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, ainsi que de renforcer les mesures de protection de l'environnement et de soutenir les chaînes d'approvisionnement agro-industrielles dans le domaine des biomatériaux, la loi no. 296 (loi de finances 2007), prévoit le lancement d'un programme expérimental visant à promouvoir la réduction progressive de la commercialisation des sacs non biodégradables pour l'enlèvement de marchandises, (...) jusqu'à l'entrée en vigueur de l'interdiction, identifiant les mesures à introduire progressivement au moyen d'un arrêté du Ministre du Développement Economique, en accord avec le Ministre de l'Environnement et de la Protection du Territoire et de la Mer et avec celui des Politiques Agricoles et Forestières. Un groupe de travail a été mis en place pour développer les initiatives appropriées pour parvenir progressivement à l'interdiction définitive de commercialisation des sacs plastiques précités étant donné que ce processus implique un changement radical de comportement et de coutumes, sans négliger les implications sur les processus de production impliqués ".

Et il continue en déclarant: «À cet égard, une étude est en cours de préparation visant l'approfondissement scientifique, préparatoire à la connaissance de la capacité de production du système industriel italien, avec des implications sur le système de distribution, pour vérifier les conditions de respect des conditions fixées par la législation utile à la rédaction du décret d'application définissant les modalités et les délais d'une intervention pleinement opérationnelle. Aux fins prévues visant à réduire la commercialisation des sacs à provisions en plastique, la somme d'un million d'euros est disponible, attribué par l'article 1, paragraphe 1131, de la loi no. 296 de 2006; somme effectivement engagée par le ministère de l'Environnement avec un arrêté du 24 décembre 2008 pour un appel de financement intitulé «Un sack Bio», et se poursuit: «elle concernera l'analyse du cycle de vie (ACV - Life Cycle Assessment) des sacs biodégradables ; 2. campagnes d'information et de sensibilisation: 3. distribution de sacs biodégradables ».

Nous espérons que le projet est vraiment réussi et que les sacs plastiques deviennent vraiment un vague souvenir car en un an à peine en Europe, environ 100 milliards de sacs plastiques sont consommés et rejetés dans l'environnement, dont une durée de vie moyenne de moins de 20 minutes. Si nous utilisions un sac en toile, nous pourrions économiser environ 22 176 sacs au cours d'une vie moyenne. Évidemment, les effets sur la faune en particulier marine sont dévastateurs car environ 90% finissent dans la mer et étant non biodégradables car ils sont dérivés du pétrole, ils persistent pendant de longues années, tuant plus de cent mille êtres vivants chaque année (3).


Vidéo: Muhos 20 vuotta sitten