Intéressant

Revillea - Famille des Proteaceae - Culture et soins de Grevillea

Revillea - Famille des Proteaceae - Culture et soins de Grevillea


COMMENT CULTIVER ET ENTRETENIR NOS PLANTES

GREVILLEA

Grevillea c'est une plante splendide très appréciée pour ses fleurs fantastiques et les couleurs vives de ses fleurs.

CLASSIFICATION BOTANIQUE

Royaume

:

Plantae

Clado

: Angiospermes

Clado

: Monocotiledóneas

Clado

: Eudicotiledóneas

Clado

: Euroside II

Commande

:

Proteales

Famille

:

Protéacées

Gentil

:

Grevillea

Espèce

: voir le paragraphe "Principales espèces"

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES

le gentil Grevillea appartient à Famille de Protéacéeset comprend les plantes originaires de Nouvelle-Zélande, de Nouvelle-Guinée mais surtout d'Australie où c'est la plante la plus cultivée dans les espaces verts publics et les jardins en général.


Note 1

Ce sont des plantes un palier arboricole et arbustive, persistante, caractérisée par une très belle couronne aux branches arquées. La plupart des espèces sont de taille petite à moyenne, et certaines peuvent avoir une posture prostrée et certaines deviennent de vrais arbres.

LES fleurs en elles-mêmes, elles sont petites mais on les trouve rassemblées dans des inflorescences formées de plus de 100 fleurs qui donnent donc l'impression d'avoir de grandes fleurs.Dans la plupart des espèces les fleurs sont très nectarifères donc ce sont d'excellentes plantes pour attirer les insectes et les oiseaux. des fruits ce sont des gousses qui contiennent deux graines à l'intérieur.

ESPÈCES PRINCIPALES

Il y a environ 300 espèces dans le genre Grevillea parmi lesquels on se souvient:

GREVILLEA BANSKII

Grevillea banksii c'est une plante qui devient un véritable arbre atteignant 3 mètres de haut, caractérisé par des feuilles vert foncé sur la page supérieure et recouvert par un poil soyeux de couleur rouille rouge sur la page inférieure.

Les fleurs sont généralement de couleur rouge rosé qui apparaissent de la fin de l'hiver au printemps (mais aussi dans d'autres) mais il n'est pas rare de trouver des fleurs blanches.

C'est l'espèce la plus cultivée et largement utilisée comme plante mère pour les hybridations.

GREVILLEA ROBUSTE

Grevillea robusta dans la nature, il devient un jeune arbre à croissance rapide qui ne dépasse pas deux mètres de hauteur, mais s'il est cultivé en pot, il conserve une hauteur beaucoup plus contenue.

Les feuilles, semblables à celles des fougères, sont vert foncé en haut de la page et plus claires en bas et couvertes d'un duvet clair. Elle fleurit rarement chez les plantes cultivées en pot et en appartement.

GREVILLEA ROSMARINIFOLIA

Grevillea rosmarinifolia il a un aspect buissonnant et atteint jusqu'à deux mètres de hauteur.Les feuilles sont linéaires, jusqu'à 35 mm de long et 3 mm de large, vert foncé sur la face supérieure, plus pâles et soyeuses sur la face inférieure et parfois épineuses à l'apex.


Note 2

Il produit de délicieuses fleurs rouge rosé à partir de la fin de l'hiver et tout au long du printemps. Les fleurs sont rassemblées dans des inflorescences qui poussent aux extrémités des branches.Cette espèce est connue en culture comme un arbuste rustique, adapté aux climats tempérés, aux sols bien drainés et pousse bien en plein soleil et à mi-ombre.

Il doit son nom au fait que les feuilles ressemblent à celles du romarin.

GREVILLEA WICKHAMII

Grevillea wickhamii est originaire d'Australie.


Note 3

C'est un arbuste qui ne dépasse pas deux mètres de hauteur. Les feuilles sont ovales, d'une couleur gris-vert intense et les fleurs, rassemblées en inflorescences à l'aisselle des feuilles, commencent à fleurir dès le printemps et tout au long de l'été et selon la variété elles peuvent être rouges, roses, oranges ou jaunes des emplacements bien drainés et ensoleillés.

TECHNIQUE CULTURELLE

Grevillea ce n'est pas une plante qui nécessite une attention particulière de culture et ne peut être cultivée avec succès qu'en extérieur dans les régions à climat tempéré.

Les températures de culture pendant la période printemps-été doivent être autour de 18-21 ° C tandis que pendant la période hivernale elles ne doivent pas descendre en dessous de 7 ° C.

L'ARROSAGE

Grevillea tout au long de la période printemps-été, il doit être arrosé abondamment pour que le sol soit bien humide (non trempé) et qu'il puisse sécher en surface avant de procéder à l'irrigation ultérieure. En automne et en hiver, arrosez juste assez pour empêcher le sol de se dessécher.

Si les températures pendant la saison chaude deviennent trop élevées, la plante profite des nébulisations de la canopée.

TYPE DE SOL - REPOT

Grevillea il est rempoté chaque année au début du printemps en utilisant un sol léger, non calcaire, formé de terre de jardin mixte et de sable grossier pour favoriser le drainage car il ne tolère pas la stagnation de l'eau. Il préfère les sols qui ont tendance à être acides.

En cas de culture en pot, nous recommandons l'utilisation de pots en terre cuite qui, comparés aux pots en plastique, laissent respirer le sol et donc «corrigent» les éventuelles erreurs d'arrosage.

FERTILISATION

À partir du printemps et tout au long de l'été, il est fertilisé toutes les deux semaines en diluant un bon engrais liquide dans l'eau d'irrigation en diminuant légèrement les doses par rapport à ce qui est indiqué dans le paquet d'engrais.

Il est conseillé d'utiliser un engrais qui en plus d'avoir des macro-éléments tels que l'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K) a également des micro-éléments tels que le fer (Fe), le manganèse (Mn), le cuivre (Cu), le zinc (Zn), bore (B), molybdène (Mo), tous importants pour une bonne croissance des plantes. Pour ces plantes, il a été observé que le phosphore doit être présent en quantités extrêmement limitées.

TAILLE

Peu de temps après le rempotage, au printemps, avant le redémarrage végétatif, le Grevilleail doit être taillé assez vigoureusement pour réguler la croissance et donner à la plante une belle forme. La taille favorise la ramification et produit des plantes buissonnantes.

MULTIPLICATION

Grevillea elle est multipliée par bouture ou par graine, même si cette dernière technique est assez difficile à mettre en œuvre car les graines n'ont pas une germabilité élevée.

Dans le choix de la technique de multiplication à adopter, il faut garder à l'esprit qu'avec la multiplication par graine, prenant en charge la variabilité génétique, il n'y a jamais la certitude d'avoir des plantes égales à la plante mère, donc si vous voulez avoir un spécimen précis il est bon de faire la multiplication par découpe.

MULTIPLICATION POUR TALEA

Au printemps, des boutures d'environ 7 à 10 cm de long sont prélevées sur les pousses latérales avec une partie de la partie ligneuse.

Il est conseillé de couper avec une lame tranchante et propre dans le premier cas pour éviter l'effilochage des tissus, dans le second cas, pour éviter d'infecter les tissus.

Après avoir enlevé les feuilles inférieures, plongez la partie coupée dans une poudre rhizogène pour faciliter l'enracinement. Disposez ensuite les boutures dans une compote formée de deux parties de terre fertile (non calcaire) et une de sable grossier. Un crayon, autant qu'il y en a boutures de feuilles et disposez-les comme indiqué sur la photo. Veillez ensuite à compacter délicatement le sol.

Le pot est ensuite recouvert d'une feuille de plastique transparente ou d'un sac à capuchon et placé dans un endroit légèrement ombragé et à une température autour de 21 ° C, en prenant soin de garder le sol toujours légèrement humide, en arrosant sans mouiller les boutures avec de l'eau à température ambiante et non calcaire. Retirez le plastique tous les jours pour contrôler l'humidité du sol et éliminer la condensation du plastique qui se forme progressivement.

Une fois que les premières pousses commencent à apparaître, cela signifie que la bouture a pris racine, à quel point le plastique est retiré et le pot est placé dans une zone plus lumineuse, à la même température et s'attend à ce que les boutures deviennent plus fortes après quoi elles peuvent transplanter. dans le pot final et sont traités comme des plantes adultes.

La MULTIPLICATION DES SEMENCES est effectuée à l'automne ou au début du printemps en utilisant les mêmes graines produites par la plante.

Une opération importante à faire avant le semis est la soi-disant scarification, c'est-à-dire rendre la couche externe des téguments de la graine perméable à l'absorption d'eau et de gaz. Pour ce faire, les graines sont immergées dans de l'eau tiède et laissées à tremper pendant environ 24 heures; ou vous pouvez «gratter» la surface de la graine avec du papier de verre à grain fin. Une fois cela fait, ils peuvent être semés dans une compote pour les graines.

Le sol de semis doit être maintenu constamment humide en arrosant avec un nébuliseur qui permet de mieux doser et répartir l'eau (de préférence non calcaire).

Le bac à graines doit être recouvert d'une feuille de plastique transparente ou d'une plaque de verre pour assurer une température constante et éviter que le sol ne se dessèche trop rapidement.

Le plateau est conservé à l'ombre, à une température autour de 18-21 ° C et constamment humide jusqu'au moment de la germination. Retirez le plastique ou le verre tous les jours pour éliminer toute condensation qui pourrait s'être formée.

Une fois que les graines ont germé, la feuille de plastique est retirée et la quantité de lumière (jamais directe au soleil) est augmentée au fur et à mesure que les plantes poussent, assurant une bonne ventilation.

Lorsque les nouvelles plantes sont assez grandes pour être manipulées, elles sont prises en prenant grand soin de ne pas endommager les racines (par exemple, utilisez une fourchette pour retirer le plant du sol) et sont plantées dans un sol comme indiqué pour les plantes adultes et traité comme tel.

PARASITES ET MALADIES

Aucune maladie ou attaque parasitaire particulière n'est signalée pour ces plantes.

CURIOSITÉ'

Le genre a été nommé d'après Charles Francis Greville, l'un des fondateurs de la Royal Horticultural Society en 1804.


Grevillea banksii dans le jardin botanique de São Paulo, Brésil (note 4)

Les feuilles de différentes espèces de Grevillea peut provoquer une irritation cutanée (dermatite de contact). La sensibilité varie considérablement d'un individu à l'autre et entre les différentes espèces et hybrides. Les hybrides qui causent le plus de dermatite de contact sont les hybrides «Robyn Gordon» de l'espèce Grevillea banksiiche et sont également les plus courants en culture.

Sources bibliographiques en ligne
(fr) ANPSA Australian NativePlants Society Australie


Noter
(1) Image dans le domaine public car le droit d'auteur a expiré (operadi "Illustrationes Florae Novae Hollandiae" de Ferdinand Bauer)
(2) Image non protégée par le droit d'auteur, gracieuseté de Muritatis, WikimediaCommons
(3) Image non protégée par le droit d'auteur, gracieuseté de Sydney, WikimediaCommons
(4) Image non protégée par le droit d'auteur, gracieuseté de Daderot, WikimediaCommons