Divers

Kumara plicatilis

Kumara plicatilis


Succulentopedia

Kumara plicatilis (Fan Aloe)

Kumara plicatilis (Fan Aloe), anciennement connu sous le nom d'Aloe plicatilis, est un arbuste ou petit arbre succulent très ramifié aux tiges grises fourchues…


Questions fréquemment posées

Kumara plicatilis n'apparaît pas dans la liste des plantes toxiques pour chats et chiens sur le site de l'American Society for the Prevention of Cruelty to Animals (ASPCA).

Il y a 2 causes possibles pour lesquelles votre succulente Kumara plicatilis meurt: L'arrosage excessif et l'infestation de ravageurs.

Fan Aloe est très résistant à la sécheresse et peut prospérer avec un arrosage hebdomadaire en été et un arrosage mensuel pendant la saison froide de l'hiver.

Un arrosage excessif fera pourrir les racines de la succulente et entraînera le développement d'une infection fongique qui peut contaminer la plante entière.

Par temps humide, Kumara plicatilis peut développer de la rouille qui est un type de maladie fongique. Pour empêcher la rouille de se développer, vaporisez sur la plante un fongicide à base de cuivre.

Kumara plicatilis est une cible favorite des pucerons et des coléoptères du museau. Pour éloigner les coléoptères, vaporisez la plante succulente avec un insecticide systémique. Il est important que l’insecticide pénètre dans les points de croissance qui se trouvent entre les feuilles de Fan Aloe.

Kumara plicatilis produit des fleurs à différentes périodes de l'année mais fréquemment pendant la saison hivernale.

Les fleurs de la succulente ont une forme pendante et cylindrique de couleur rouge orangé. Les fleurs peuvent mesurer 1,77 à 2,16 pouces ou 4,5 cm à 5,5 cm de long.


Espèces d'aloès, Fan Aloe

Famille: Asphodelaceae (as-foh-del-AY-see-ee) (Info)
Genre: Kumara
Espèce: plicatilis (ply-KAY-til-iss) (Info)
Synonyme:Aloe lingua
Synonyme:Aloe linguiformis
Synonyme:Aloe plicatilis
Synonyme:Aloe tripetala
Synonyme:Kumara disticha

Catégorie:

Besoins en eau:

Résistant à la sécheresse adapté au xériscaping

Exposition au soleil:

Feuillage:

Couleur du feuillage:

Hauteur:

Espacement:

Rusticité:

USDA Zone 9b: jusqu'à -3,8 ° C (25 ° F)

USDA Zone 10a: jusqu'à -1,1 ° C (30 ° F)

USDA Zone 10b: jusqu'à 1,7 ° C (35 ° F)

USDA Zone 11: au-dessus de 4,5 ° C (40 ° F)

Où grandir:

Peut être cultivé comme annuel

Danger:

Couleur de fleur:

Caractéristiques de la floraison:

Taille de la fleur:

Temps de floraison:

Autres détails:

Exigences de pH du sol:

Information sur les brevets:

Méthodes de propagation:

De la graine germent dans une serviette en papier humide

À partir de graines germent in vitro dans de la gélatine, de la gélose ou un autre milieu

Collecte de semences:

Régional

On dit que cette plante pousse à l'extérieur dans les régions suivantes:

Casa de Oro-Mount Helix, Californie

Vista, Californie (9 rapports)

Notes des jardiniers:

Le 4 octobre 2019, 2QandLearn de Menifee, CA (Zone 9a) a écrit:

Le communément appelé «Fan Aloe» n'est plus reconnu dans le genre Aloe.
Il est désormais 1 des 2 espèces du genre * Kumara *. . .

". * Kumara * * plicatilis * était auparavant connu sous le nom d'Aloe plicatilis. Des études moléculaires montrant que les espèces dans l'ancien concept large d'Aloe ne partagent pas toutes un ancêtre commun. Ont abouti à une révision du genre, qui a vu l'établissement de deux nouveaux genres: Aloidendron pour l'arbre d'aloès Aloiampelos pour les aloès de randonnée et, le rétablissement du genre Kumara, dans lequel il n'y a que deux espèces, l'autre étant Kumara haemanthifolia. ".

. en savoir plus Une de mes amies envisage de faire pousser un spécimen dans sa cour, et j'aidais juste à chercher des informations à ce sujet. Je n'ai aucune expérience de la culture moi-même.

Le 2 janvier 2018, natfromnz de Mount Maunganui,
La Nouvelle-Zélande a écrit:

Salut, je viens de trouver 3 arbres / plantes à troncs allongés sur le bord de la route. Quelqu'un les a évidemment extraits de leur jardin, ils sont fantastiques.
J'habite à Mount Maunganui NZ, et le sol est sablonneux comme son littoral. J'en ai un autre qui pousse bien dans le jardin.
Ma question est la suivante: actuellement, ils se trouvent dans l'allée avec des racines exposées, et certaines racines sont coupées de la pelle.
Dois-je laisser les racines sécher avant de planter et quel type de nutrition dois-je ajouter au sol? J'utilise généralement des granulés de mouton dans le jardin. Merci

Le 31 août 2016, Fanofaloes de Phoenix, AZ a écrit:

J'ai deux aloès en éventail, autrefois merveilleux, de la taille d'un petit arbre, issus de la prolifique collection de mon voisin à Vista, en Californie. Je les ai amenés à Phoenix avec moi. Je les ai gardés à l'ombre sur le patio, mais les températures élevées les faisaient littéralement bouillir de l'intérieur. J'espère que je ne les ai pas perdus pour de bon, est-ce que quelqu'un a eu cela? Dois-je réduire les tiges ligneuses et les laisser commencer une nouvelle croissance? Vont-ils pousser une nouvelle pousse sur une tige coupée? Aider .

Le 14 mars 2016, poeciliopsis de Phoenix, AZ a écrit:

Central Phoenix - Aloe plicatilis mérite sa réputation de pourrir facilement. J'en ai pourri 3, un dans le sol et deux dans des pots. L'un des pots en pot ne recevait de l'eau qu'environ une fois par mois en été et était toujours pourri. L'usine enterrée recevait de l'eau toutes les deux semaines.

Le 12 septembre 2014, innotchka de sydney,
L'Australie a écrit:

Je viens d'acheter une version pour petit arbre, mais je l'ai eu à rabais car elle était tombée et les feuilles étaient noircies aux extrémités, les feuilles sont longues et semblent assez tombantes, je l'ai transplantée mais la racine était pourrie, donc je remettre la plante sans racines dans le terreau. Je pense à l'arracher et à sécher la tige pendant quelques jours et à acheter un meilleur sol pour les plantes succulentes / Je suis aussi tenté de recommencer et de couper les branches et de faire 4 petites plantes, mais comme je l'ai dit, les feuilles sont très longues ….
Quelqu'un a-t-il eu une expérience avec les boutures?

Le 12 novembre 2010, albey30 de Christchurch,
La Nouvelle-Zélande (zone 9a) a écrit:

Palmbob - Je partage votre opinion sur la zone climatique de cette plante.
Ici, en Nouvelle-Zélande, c'est une plante de la zone 9b, et on ne la voit pousser que dans cette zone ou plus chaude.
Je n'en ai vu aucun ici grandir dans la zone 9a, s'ils le faisaient, ce serait à l'extrémité chaude de 9a, qui commence à -3,9 degrés Celsius

Le 7 septembre 2008, baiissatva de Dunedin,
La Nouvelle-Zélande a écrit:

Il s'agit d'un aloès d'Afrique du Sud très méridional qui, comme la plupart de ses voisins, se porte bien ici sur la côte d'Otago, sur l'île du sud de la Nouvelle-Zélande. Il AIME l'eau, surtout en hiver, ce qui est contre-intuitif pour la plupart des amateurs de succulents, et les pointes brunes observées chez tant de personnes sont le résultat de conditions trop sèches.
Je dirais que nous sommes la zone 9, obtenant rarement trop loin en dessous de 0 celcius (je pense que c'est 36 F) avec un min de -5 en v. De rares occasions. Je peux confirmer que ces aloès n'aiment pas le gel et en seront presque certainement endommagés. J'ai lu des récits sud-africains où ils toléraient le gel et la neige sans problème dans leur milieu d'origine, mais je trouve cela difficile à avaler étant donné la douceur de leurs feuilles et la similitude des conditions ici. Avec un site abrité, ils tolèrent lo. lire plus w temps très bien, tant qu'ils ne gèlent pas - dans mon expérience.
Ils n'aiment pas les conditions UV ultra-chaudes et j'ai tendance à ombrager un peu le mien en été. Une demi-journée de soleil semble donner des feuilles plus pulpeuses et plus impeccables. Plus les feuilles sont grasses, plus elles sont heureuses, ce qui est simple à retenir.
Devient un petit arbre à plusieurs troncs très attrayant avec les bons soins. Il est important de retourner les spécimens en pot pour obtenir une structure de branche équilibrée - tous ceux déséquilibrés que vous voyez autour sont souvent le résultat d'un ombrage permanent d'un côté. J'espère que cela pourra aider!

Le 22 mars 2006, AgaveNeo954 de Fort Lauderdale, FL a écrit:

J'ai acheté quelques-unes d'une très petite version d'une variété quelque peu variée du a. plante, de Home Depot et Lowes, et mettez-les dans un pot sur ma terrasse. Les feuilles en forme de ruban sont d'un vert foncé avec des rangées intermittentes de taches blanches et mesuraient moins de 2 "de longueur lors de l'achat. Plus de 5 ans et plus, elles ont atteint environ 6-9" de longueur. Ils ont une exposition sud, avec une lumière directe le matin et en fin d'après-midi, et sont arrosés le week-end. La température la plus basse que nous ayons eue a été dans les années 30 (F).

Le 24 février 2006, chardon de Vista, CA a écrit:

Dans le comté de San Diego, à 7 miles de la côte, elle pousse mieux si elle est placée à l'ombre vive du côté nord de la structure, à l'abri du soleil direct. Ne semble pas avoir la pointe brune typique. Il fleurit aussi de manière plus prolifique, chaque fois qu'il est cultivé de cette façon.

Le 22 septembre 2005, BayAreaTropics de Hayward, CA a écrit:

N'a pas besoin de protection hivernale spéciale pour la plupart de la zone intérieure de la baie. Et rien ne lui ressemble. Un producteur modéré qui peut atteindre un volume énorme même ici. Et des fleurs voyantes comme la plupart des Aloes.

Dans la région de San Diego, je trouve que chacun d'entre eux (y compris celui que j'ai) brun aux extrémités, ce qui les rend pas très attrayants.

Le 6 janvier 2004, Kelli de L.A. (Canoga Park), Californie (Zone 10a) a écrit:

Je trouve que c'est une plante à croissance lente, mais ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose.

Le 28 août 2003, Happenstance de Californie du Nord, Californie a écrit:

C'est une plante élégante avec un look "très déco". Croissance assez rapide pour un aloès en pot, protégé pendant l'hiver en serre 9b. Originaire d'Afrique du Sud, j'espère qu'il finira par avoir des branches comme il le fait dans son habitat naturel.

Le 24 août 2003, palmbob d'Acton, Californie (Zone 8b) a écrit:

Spécimen d'aloès très couramment cultivé pour So Cal, car il est unique - feuilles plates bleu-vert pâle, spatulées, très `` conviviales '' (pas d'épines) et finit par devenir un petit arbre (qui vaut une fortune alors). A tendance à brunir dans les endroits chauds et ensoleillés. Semble aimer plus d'eau que l'aloès moyen, mais survit également dans des situations de sécheresse très extrêmes (juste TRÈS lent alors, et a tendance à perdre la plupart / toutes les feuilles).

Je doute de la cote de zone 9a que nous avons pour cette usine dans les fichiers de l'usine, comme la mienne, et de nombreuses autres usines du comté de Los Angeles ont été assez gravement endommagées ce gel du 07 janvier - ne sont même pas descendues à 25F dans la plupart des régions, mais était au moins 27F pendant 5 heures. et la plupart des feuilles brûlées sont devenues noires. Je suis curieux de savoir comment cela ferait en dessous de 25F. tout le monde a une expérience. lire plus nce avec ça?


Kumara plicatilis tire son nom commun fan-aloe de son ancien placement dans le genre Aloès et la disposition distique inhabituelle de ses feuilles linéaires. Son nom scientifique latin plicatilis signifie aussi «plié» ou «plissé», ou éventuellement «pliable» [4] c'est en tout cas un abus de langage car les feuilles n'ont rien de plissé et ne se plient pas. Dans la langue afrikaans locale, Kumara plicatilis est communément appelé le waaier aalwyn (= 'fan aloe'). Il est également appelé le kaapse kokerboom (= 'Cape quivertree') en raison de sa ressemblance avec Aloidendron dichotomum. La ressemblance réside principalement dans son port de ramification dichotomique, car il pousse généralement des tiges trop courtes pour être d'une grande utilité pour faire des carquois.

Kumara plicatilis peut atteindre une hauteur de 3 à 5 mètres (10 à 16 pieds). Le tronc a une écorce liégeuse et résistante au feu et les branches se fourchent par paires sans guide central, un motif connu sous le nom de ramification «dichotomique». Les branches portent des masses de feuilles succulentes, oblongues, en forme de langue disposées en 2 rangées opposées en forme d'éventail. [2] Pour l'imaginaire, les têtes de feuilles ressemblent un peu à une masse de mains grises, levées en l'air.

Les feuilles sont de couleur gris-vert, d'environ 300 mm de long et 40 mm de large, et ont de minuscules dents le long des marges qui ne sont visibles que sur une inspection minutieuse. Kumara plicatilis partage la disposition distique inhabituelle de ses feuilles avec sa minuscule espèce sœur sans tige Kumara haemanthifolia, qui occupe le même petit coin montagneux du Cap occidental en Afrique du Sud. [2]

À la fin de l'hiver (août à octobre), les plantes semblent s'enflammer lorsqu'elles produisent soudainement des masses de fleurs rose vif.


Description [modifier]

Kumara plicatilis peut atteindre une hauteur de 3 à 5 mètres (10 à 16 pieds). Le tronc a une écorce liégeuse et résistante au feu et les branches se fourchent par paires sans guide central, un motif connu sous le nom de ramification «dichotomique». Les branches portent des masses de feuilles succulentes, oblongues, en forme de langue disposées en 2 rangées opposées en forme d'éventail. [2] Pour l'imaginaire, les têtes de feuilles ressemblent un peu à une masse de mains grises, levées en l'air.

Les feuilles sont de couleur gris-vert, d'environ 300 mm de long et 40 mm de large, et ont de minuscules dents le long des marges qui ne sont visibles que sur une inspection minutieuse. Kumara plicatilis partage la disposition distique inhabituelle de ses feuilles avec sa minuscule espèce sœur sans tige Kumara haemanthifolia, qui occupe le même petit coin montagneux du Cap occidental en Afrique du Sud. [2]

À la fin de l'hiver (août à octobre), les plantes semblent s'enflammer lorsqu'elles produisent soudainement des masses de fleurs rose vif.


Voir la vidéo: Minimalist Monday. 10 Easy Care Houseplants