Divers

Animaux - Le royaume des animaux: qui ils sont, comment et où ils vivent et leurs habitudes "

Animaux - Le royaume des animaux: qui ils sont, comment et où ils vivent et leurs habitudes


Prémisse

Cette section est dédiée au monde mystérieux et fantastique des animaux et veut rendre hommage à ceux qui, depuis plus d'un milliard d'années, s'adaptent pour vivre sur la planète Terre en suivant ses changements et ses évolutions. Une chronique principalement visuelle où les vidéos seront le cadre naturel des mots. En pratique, une encyclopédie visuelle faite pour tenter de comprendre les différences, les habitats et les comportements des animaux des plus connus aux plus rares avec un accent particulier sur les espèces menacées ou en voie de disparition.

Il est presque impossible de donner une description générale des animaux compte tenu du fait que deux millions d'espèces portent avec eux une extrême variabilité. Nous nous limiterons donc ici à donner des indications sur les animaux et laisserons ensuite l'étude détaillée des caractéristiques aux fiches monographiques individuelles de chaque classe et espèce.

Que sont les animaux

Nous parlerons de ce vaste complexe qui se définit comme le «règne animal» composé de près de deux millions d’espèces, qui occupe le ciel, la terre et la mer et qui comprend tous les êtres biologiquement similaires qui ont une position dominante parmi les formes de vie de notre planète grâce à l'adaptabilité du comportement et la capacité à se déplacer.

Il existe plusieurs caractéristiques principales qui distinguent les animaux des autres êtres vivants sur terre: ils ont un corps constitué de cellules avec des noyaux (organismes eucaryotes multicellulaires); ils obtiennent l'énergie nécessaire pour vivre en ingérant de la nourriture (organismes hétérotrophes) car ils sont incapables de synthétiser les matières premières nécessaires à leur alimentation; ils ont une reproduction sexuée dans la plupart des cas même si elle est parfois alternée avec des phases de reproduction asexuée; le corps est équipé de nerfs et de muscles qui leur permettent de bouger et d'interagir avec l'environnement qui les entoure (à au moins une étape de leur vie).

Ils peuplent les environnements aquatiques, terrestres et aériens; plusieurs espèces vivent sous forme d'endoparasites dans d'autres organismes vivants.

Classification

le Royaume animalia il est composé de plus d'un million et demi d'espèces vivantes et de nouveaux sont découverts chaque jour. Pour mettre de l'ordre dans ce grand chaudron, les différentes espèces sont regroupés en catégories taxonomiques qui forment le système de classification scientifique. Le créateur de ce premier système était Carlo Linnaeus celle du XVIIIe siècle (établie avec la publication de Systema naturae) regroupait les animaux et les plantes en catégories en fonction de caractéristiques morphologiques précises. Plus tard Charles Darwin a proposé que la classification soit plutôt révisée selon les théories évolutionnistes de la descendance phylogénétique, c'est-à-dire en tenant compte de l'histoire évolutive des organismes.

Au fil du temps, les zoologistes ont été confrontés au problème des critères à adopter pour une classification cohérente et scientifiquement correcte e aujourd'hui, après de nombreuses réinterprétations, la classification adoptée se fonde à la fois sur la phylogénie des animaux et sur le degré de différenciation atteint au cours de l'évolution afin de trouver d'éventuelles affinités phylogénétiques.

La classification que nous adoptons suit laCode international de nomenclature zoologique (International Code of Zoological Nomenclature) ou plus simplement appelé Le code (Code). Les différences que l'on trouve parfois sont dues à des différences de points de vue sur l'origine, la valeur et l'affinité de certains groupes d'animaux.

CLASSIFICATION SCIENTIFIQUE

ROYAUME

:

Animalia

Phylum

:

Acanthocephala

Phylum

:

Annelida

Phylum

:

Arthropodes

Phylum

:

Brachiopoda

Phylum

:

Chaetognatha

Phylum

:

Chordata

- Sous-embranchement

:

Tunicata

- Sous-embranchement

:

Vertébrés

- Classer

:

Agnatha

- Classer

:

Osteichthyes

Phylum

:

Cnidaria

Phylum

:

Ctenophora

Phylum

:

Cycliophora

- Sous-embranchement

:

Eleutherozoa

- Sous-embranchement

:

Pelmatoza

Phylum

:

Echiura

Phylum

:

Ectoprocta

Phylum

:

Gastrotricha

Phylum

:

Gnathostomulida

Phylum

:

Hemichordata

Phylum

:

Kinorhyncha

Phylum

:

Loricifera

Phylum

:

Mollusque

- Classer

:

Aplacophora

- Classer

:

Bivalvia (mollusques bivalves)

- Classer

:

Gastropode (gastéropodes)

- Classer

:

Monoplacophora

- Classer

:

Polyplacophora

- Classer

:

Scaphopoda

Phylum

:

Myxozoa

Phylum

:

Nemata

Phylum

:

Nématomorphe

Phylum

:

Nemertea

Phylum

:

Onychophora

Phylum

:

Orthonectida

Phylum

:

Phoronida

Phylum

:

Placozoa

Phylum

:

Platyhelminthes

Phylum

:

Porifera

Phylum

:

Priapula

Phylum

:

Rhombozoa

Phylum

:

Rotifera

Phylum

:

Sipuncula

Phylum

:

Tardigrada

Articulation de la colonne

Nous parlerons des différentes espèces qui font partie d'une certaine classe décrivant, avec des cartes synthétiques et riches en vidéos et photos, comment ils vivent, leur habitat et leur répartition géographique; caractère, comportement et vie sociale; caractéristiques physiques et habitudes alimentaires; la reproduction et la manière dont la progéniture est élevée; prédation, c'est-à-dire quels sont les prédateurs qui peuvent menacer cette espèce animale particulière et l'état de la population tel que défini par la liste rouge de l'IUNC.

Nous vous apportons une vidéo très amusante qui présente un grand tour d'horizon d'animaux

Pour des suggestions et des conseils n'hésitez pas à nous rejoindre.


Animalia

le animaux (Animalia Linné, 1758) o métazoaires (Metazoa Haeckel, 1874) sont un royaume du domaine des eucaryotes, ils comprennent au total plus de 1800000 espèces d'organismes classés, présents sur Terre depuis la période édiacarienne le nombre d'espèces progressivement découvertes est en constante augmentation, et certaines estimations avancent à 40 fois plus élevé que le nombre réel [1] des 1,5 million d'espèces animales actuelles, 900 000 appartiennent uniquement à la classe des insectes. [2]

Tous les eucaryotes à différenciation cellulaire, hétérotrophes et mobiles pendant au moins une étape de leur vie sont inclus dans le règne animal [3]. De plus, les animaux, à quelques exceptions près, sont hétérotrophes, c'est-à-dire qu'ils consomment de la matière organique, respirent de l'oxygène, sont capables de se déplacer et de croître à partir d'une sphère creuse de cellules, la blastula, au cours du développement embryonnaire.

Le règne animal regroupe ses membres en catégories taxonomiques définies par le système de classification scientifique. La discipline biologique qui étudie les animaux s'appelle la zoologie. Dans le langage courant, en raison de l'anthropocentrisme, le terme est parfois mal utilisé animal pour se référer uniquement à ceux qui ne sont pas des êtres humains, bien que ces derniers soient également des animaux. Le terme correct dans ce cas est plutôt animaux non humains.


A la découverte des animaux

Deux nouveautés d'Il Castoro pour vous familiariser avec le monde des lettres et des chiffres: "MON PREMIER LIVRE D'ABC" et "MON PREMIER LIVRE DE NOMBRES" (15,90 €), sont deux volumes pleins de couleurs, de formes et de dessins pour apprendre à écrire et écrivez dans la joie.

"COMMENT VIVENT LES ANIMAUX" (IdeeAli, 19 euros) est un magnifique guide interactif du règne animal, avec des figures en trois dimensions et des onglets à soulever. Comment les ours polaires font-ils face au froid? Si les paresseux sont si lents, pourquoi n'ont-ils pas encore tous été mangés? Quel animal est suffisamment résistant pour survivre même dans l'espace? ce ne sont là que quelques-unes des questions interminables auxquelles le livre répond de manière stimulante.

Deux nouveautés de Giralangolo: "LES MOTS DE BIANCA SONT DES PAPILLONS" (32 pages, 13,50 euros) de Chiara Lorenzoni, illustrée par Sophie Fatus, est une plongée dans l'imaginaire d'un enfant spécial, un enfant qui n'entend pas et ne parle pas, mais a une fantaisie extraordinaire "ALL CRAZY FOR OLIVER!" de Bob Graham (13,50 €) est un album à la fois fun et délicat. C'est génial de le lire à haute voix. Oliver est vif, exubérant, irrépressible, c'est le petit chien que Matilde a toujours voulu. Le problème est qu'Oliver est parfois trop vif et a beaucoup de problèmes. Une solution doit être trouvée!

«FACCE» d'Antonella Abbatiello (Topipittori, 15 euros) est un livre pour les très jeunes, dédié au sujet le plus fascinant: le visage humain. Une galerie d'expressions, d'émotions, de surprises, de sentiments suscités par la rencontre avec l'autre par soi-même, si désirée, mais aussi si redoutée. De la même maison d'édition est «ALFABETO DELLE FIABE», avec un texte de Bruno Tognolini et des illustrations d'Antonella Abbatiello (14 euros), titre incontournable de la série «Parolamagica», consacrée à la poésie.

Deux beaux livres d'Edicart pour les enfants curieux: "1000 CHOSES À SAVOIR" (272 pages, 9,90 euros) contient un océan de curiosités sur la Terre, l'espace, la science, l'Egypte ancienne, la Rome antique, le corps humain. La petite encyclopédie emmène les jeunes lecteurs dans un monde nouveau et passionnant, où apprendre, c'est vraiment jouer. Des jeux, des petits quiz et des activités ludiques sur les sujets abordés sont conçus pour fixer les concepts de manière ludique et ludique. «À LA DÉCOUVERTE DES ANIMAUX» (285 pages, 14,90 €) présente toutes les espèces, leurs comportements, leurs habitudes, leurs habitats. Connaître les animaux de notre planète dans leur environnement, c'est approfondir notre connaissance du monde de la nature et apprendre à le défendre et à le préserver. Le livre est utile pour étudier et s'amuser pendant le temps libre: plus de 180 fichiers d'animaux de toute la planète, de nombreuses photographies dans des habitats naturels, avec des légendes qui approfondissent le texte et le rendent plus facile à comprendre, de nombreuses informations et des curiosités amusantes sur créatures du monde entier.

Dans "ANIMALI DEL MONDO" (Piemme Junior, 88 pages, 18,50 €) Geronimo Stilton accompagne les jeunes lecteurs à la découverte des animaux du monde entier dans un livre de plus de 250 magnifiques photos: des féroces de la savane africaine aux exotiques du continent asiatique aux mystérieux des fonds marins. Un livre à lire comme une grande aventure, mais aussi à consulter pour de plus amples informations et recherches scolaires. Un voyage passionnant pour connaître chaque animal et son habitat de manière simple et ludique, en compagnie de Geronimo et de ses amis stratumpiques.

Diverses nouvelles de Piemme Junior également pour les jeunes lecteurs. Pour les fans de Geronimo Stilton ne manquez pas "LA SUPER ATTAQUE DES DAISIES ZANNUTE" (125 pages, 9,20 euros). Pour les amateurs de Tea Stilton, voici "UNE LEÇON DE BEAUTÉ" (130 pages, 9,20 euros) et "LE JOURNAL SECRET DES SOEURS DU THÉ" (190 pages, 15,90 euros), un livre tout rose qui permet de découvrir la poupée de mode et amusez les petites filles à habiller Colette avec des silhouettes détachables de robes adaptées à toutes les occasions: de la danse au voyage à la campagne en passant par la promenade au bord de la mer. Pour les fans de Scooby-Doo, il offre des moments de suspense "LE RETOUR DE REANKENSTEIN ET D'AUTRES HISTOIRES" (256 pages, 17,50 €). Dans le livre, l'équipe légendaire résout trois cas très mystérieux.

"MIDDLE SCHOOL - LET ME SORT OF ICI" de James Patterson et Chris Tebbetts (Salani, 266 pages, 122 euros) avec Rafe Khatchadorian. Après la sixième (la pire année de sa vie), il est convaincu qu'il a réussi. Il a été accepté dans une école d'art de la ville et il imagine un monde enfin plein de plaisir et sans mathématiques ni histoire. Erreur! L'école est beaucoup plus difficile que ce que Rafe attend et, pour obtenir une bonne note, il a besoin d'un moyen de s'inspirer de sa vie ennuyeuse pour une œuvre d'art incroyable. Sa méthode? L'opération «Trouver une vie»! Maintenant, il fera tout ce qu'il n'a jamais fait auparavant, de l'apprentissage du poker à la visite d'un musée d'art moderne. Mais lorsque sa nouvelle mission révèle ses secrets de famille que Rafe n'a jamais connus, il devra décider s'il est vraiment prêt à détruire tout son monde. Age de lecture: à partir de 11 ans.

Deux nouveautés de Rizzoli: "LA FILLE QUI A TOUCHÉ LE CIEL" de Luca Di Fulvio (798 pages, 16,90 €) est le roman italien en tête du classement allemand. Il raconte Mercury, un escroc. Habile, rapide, habile aux déguisements, il a élu domicile dans les égouts de Rome, apprenant de la rue que la seule façon de survivre est de n'avoir personne d'autre à qui penser qu'à lui-même. Convaincu d'avoir tué un marchand juif qu'il vient de voler, il est contraint de fuir: au loin il pourra rassembler les pièces de sa vie. Certains vases, cependant, naissent brisés, et il ne suffit pas de les emmener ailleurs pour qu'ils se sentent moins brisés. Le voici donc à Venise, dans son entrelacement trompeur de canaux, où il rencontre Giuditta, qui est arrivée dans la lagune avec l'illusion de trouver un endroit à l'abri des persécutions contre les juifs. Mais l'amour qui naît entre les deux est voué à rencontrer des écueils et des obstacles. "LE COURAGE DU DRAGONFLY" de Deborah Ellis (200 pages, 12,50 euros) raconte l'histoire de Casey et Jess, 16 ans, qui ont grandi ensemble dans une petite ville de la province canadienne, un peu claustrophobe, respectable et impitoyable envers qui est différent. Dans leurs jeux de filles puis de filles, elles se sont toujours appelées mante et libellule. Casey, gai et équilibré, a une passion presque obsessionnelle pour les insectes. Jess, fragile et peu sûre d'elle, a toujours trouvé sa force dans son amie. Mais Casey est sur le point de la quitter: grâce à une bourse, elle ira en Australie pour étudier ses insectes bien-aimés et Jess ne peut pas lui pardonner. La libellule est convaincue que ce sera leur dernier été ensemble, avant que tout ne change. Mais il est vraiment difficile d'imaginer combien, comment et à quel prix.

«ALEX & ALEX» d'Alyssa Brugman (Giralangolo, 235 pages, 13,50 euros) a pour protagoniste un lui et elle dans le même corps, un corps d'adolescent. Toute sa vie, Alex s'est fait dire comment et qui elle devrait être, mais maintenant, à 14 ans, elle sait que les autres ont toujours eu tort. Elle sait qu'elle est différente de la façon dont ils la voient et est enfin prête à énoncer ses raisons et à devenir ce qu'elle ressent vraiment. Ses parents ne savent pas comment gérer la situation: le père quitte la maison et la mère devient presque folle, incapable d'adapter ses schémas mentaux rigides au nouveau contexte. Après un autre épisode d'intimidation, Alex change d'école et recommence. Elle veut juste être libre de montrer qui elle est vraiment et ressentir, pour une fois, ce que c'est que d'être une fille comme les autres.

Voici l'intrigue de "TÉNÈBRES ET GLACE - LA TRILOGIE GRISHA" de Leigh Bardugo (Piemme, 286 pages, 17 €): entouré d'ennemis, ce qui était autrefois la puissante nation de Ravka est désormais un royaume divisé par les conflits et littéralement coupé en deux de l'étendue, un désert de ténèbres impénétrables, grouillant de monstres féroces et affamés. Alina Starkov a toujours été une bonne à rien, une orpheline dont le seul réconfort est l'amitié de son amie Malyen, connue sous le nom de Mal. Pourtant, lorsque leur régiment est attaqué par des monstres et qu'il est blessé, Alina réveille une puissance énorme, la seule capable de vaincre les grandes ténèbres et de restaurer la paix et la prospérité dans le pays. Elle a été immédiatement enrôlée par le Grisha, l'élite des sorciers qui, en fait, gère toute la cour, dirigée par le charmant sorcier noir. Mais au somptueux palais, où les intrigues et le luxe des danses sont de nature à étourdir et à confondre, rien n'est ce qu'il paraît et Alina se retrouvera bientôt face à la fois aux ténèbres qui menacent le royaume et à celles qui menacent son cœur.

"CE QUE MON BÉBÉ DIT" (Il Castoro, 106 pages, 18 euros) est un livre indispensable pour les nouveaux parents, illustré de grandes photographies en noir et blanc. Grâce à un point de vue privilégié sur la vie des bébés et de leurs familles, le Dr Kevin Nugent et le photographe Abelardo Morell captent les stratégies de communication extraordinaires et précoces que les nouveau-nés démontrent dès les premiers instants de la vie. «Ce que dit mon bébé» illustre le large éventail de comportements du bébé: les premiers sourires et les premières peurs, les signes du sommeil et de la faim, la façon dont il écoute votre voix et reconnaît votre visage. Une recherche mise à jour éclaire le sens de l'univers bébé et le révèle aux nouveaux parents: le langage du bâillement, le large éventail du cri et comment comprendre sa signification, le sommeil, avec ses états et ses premiers «sourires», et que faire ils signifient, toucher, un sens extrêmement développé chez le nouveau-né. Avec un style clair et direct, «What My Baby Says» donne aux parents toutes les informations dont ils ont besoin, leur donnant la confiance dont ils ont besoin pour répondre aux communications de leur bébé pendant les incroyables premiers jours de la vie et dans les mois qui suivent.


Où vivent les lamantins

Les lamantins vivent dans la mer, mais ils s'adaptent même pour très bien vivre en eau douce. Généralement, ils se trouvent dans la mer des Caraïbes et en Amérique centrale et du Sud. Certains spécimens, cependant, ont également été aperçus en Amérique du Nord.

Bref, ces mammifères marins ils préfèrent se placer et bouger principalement dans les zones côtières marécageuses. Aussi, nous ne les trouvons que dans une eau à moins de 5 mètres de profondeur.


Maître Mihaela

Jalons du développement des connaissances

Il reconnaît les principales caractéristiques et modes de vie des organismes animaux et végétaux.

Objectifs d'apprentissage

Observez des moments importants de la vie des plantes et des animaux.

Identifier les similitudes et les différences dans les voies de développement des organismes animaux et végétaux.

Méthodologie didactique: activité de laboratoire.

Disciplines impliquées:

mathématique-investigation: animal préféré deuxième C

géométrie-symétrie dans le monde animal

art-collage avec des animaux

géographie - animaux et environnements

Réflexion

Enquête sur les animaux préférés.

Quel est l'animal le plus dangereux de la planète?

Les réponses les plus fréquentes sont: le lion, le tigre, les serpents.

Les enfants sont frappés par le fait que le moustique c'est l'animal le plus dangereux.

Les animaux sont des êtres vivants qui complètent un cycle de vie: ils naissent, grandissent, se reproduisent, meurent. Contrairement aux plantes qui sont des organismes autotrophes, les animaux se nourrissent d'autres êtres vivants et sont donc hétérotrophes.

Tous les êtres vivants, au cours de leur longue histoire évolutive, ont progressivement changé leur apparence et leurs habitudes de vie pour s'adapter à l'environnement dans lequel ils vivaient. Ces changements, expliqués par un grand scientifique Charles Darwin, ont conduit à la biodiversité d'aujourd'hui.

Les animaux peuplent la Terre entière: certains vivent sur terre, d'autres volent dans les airs, d'autres encore nagent dans l'eau, certains rampent sous terre.

Les mouvements sont utilisés par les animaux pour trouver de la nourriture ou de l'eau,
pour échapper aux prédateurs ou pour trouver un mâle ou une femelle pour la reproduction.

Dessinez un animal pour chaque pièce.

Placez chaque animal dans son propre environnement.

Trouver l'intrus

Chien, vache, mouton, lapin, chat, serpent, hamster

Grenouille, thon, saumon, hirondelle, méduse, hippocampe.

Observez un animal. Écrivez à quoi il ressemble, ce qu'il fait, ce qu'il mange et comment il bouge. Puis dessinez.

Comment les animaux se déplacent-ils?

L'enseignant demande comment se déplacent les animaux observés à la maison (la tortue, le chat, la poule, le chien, l'oiseau).

Les animaux volent, rampent, nagent, marchent, sautent.

Les hommes peuvent toujours marcher sur leurs jambes, leurs membres inférieurs.
Les lapins, les kangourous peuvent sauter grâce à leurs longues pattes postérieures.
Les serpents et autres reptiles savent ramper grâce à la colonne vertébrale qui se plie très facilement.
Les oiseaux savent voler parce qu'ils ont des ailes. Le squelette est formé de telle manière que le vol est possible, les os des oiseaux sont creux et pèsent très peu, rendant ainsi le corps plus léger.

Certains oiseaux, comme la poule et l'autruche, sont incapables de voler. Pas même le pingouin ne vole: ses ailes se sont transformées en nageoires agiles, utiles pour la baignade.

Les poissons nagent vite grâce aux nageoires et à la forme effilée du corps.

Que mangent les animaux?

Les animaux se nourrissent de plantes (herbe, feuilles, fruits, racines, pousses, nectar) ou d'autres animaux (insectes, vers, larves, poissons, petits et grands animaux).

En fonction de leur nutrition, les animaux peuvent être herbivores, carnivores et omnivores. Les animaux qui ne mangent que des légumes sont appelés herbivores.

Certains mammifères, tels que les girafes, les éléphants, les zèbres, les rhinocéros, les pandas, les chameaux, les buffles, les vaches, les chevaux, les lapins, les cerfs, les bouquetins et les moutons, sont des herbivores. Certains insectes, comme les termites, se nourrissent uniquement de plantes. Les abeilles, les papillons, les chauves-souris et les colibris sucent le nectar des fleurs.

Les animaux qui mangent de la viande sont appelés carnivores. De nombreux carnivores sont des prédateurs, ils chassent d'autres animaux qu'ils mangent. Les lions, les léopards, les tigres, les loups, les crocodiles, les guépards, les aigles, les requins, les serpents, la plupart des lézards, certaines espèces de tortues et d'araignées sont des animaux carnivores. Les hyènes et les vautours se nourrissent d'animaux morts.

La plupart des amphibiens sont carnivores. Ils se nourrissent d'insectes, de crustacés, d'escargots, de vers et de petits poissons. Les grenouilles et les salamandres ont des langues collantes qu'elles déroulent pour attraper des insectes, des araignées et d'autres petits animaux.

Les animaux qui se nourrissent à la fois de plantes et d'autres animaux sont appelés omnivores. Souris, cochon, poule, oie, canard, mouette, ours brun, hérisson, fourmis sont des animaux omnivores. Les humains sont également omnivores: ils mangent des fruits, des légumes, de la viande et du poisson.

L'ours se nourrit de racines, de champignons, de poissons et parfois même d'animaux plus gros.

Le hamster est un petit rongeur qui se nourrit principalement de graines, de blé et de légumes.

Le crocodile se nourrit de petits animaux et de poissons. C'est un animal ............................. ..

L'hirondelle se nourrit d'insectes et de vers. C'est un animal .............................................. .............

Reproduction d'animaux

La reproduction est une phase du cycle de vie par laquelle la survie de l'espèce est assurée.

Selon la reproduction, les animaux sont ovipare(ils pondent des œufs dans lesquels le développement du bébé à naître a lieu), vivipare(donner naissance à des enfants vivants) e ovovivipare(les œufs restent dans le corps maternel jusqu'au développement complet des petits).

Des oiseaux ils pondent des œufs à coquille dure. Dans la plupart des espèces, la femelle pond ses œufs dans le nid, qui a été construit par un ou les deux parents, où les œufs seront chauds et protégés. Les nids sont construits avec une grande variété de matériaux: herbes, brindilles, écorce, lichen, plumes, feuilles, poils de mammifères, toiles d'araignées, algues, coquillages, cailloux et même la salive des oiseaux eux-mêmes.

Poisson ils sont ovipares, à l'exception de certains types de requins ovovivipares.

La plupart reptiles il est ovipare: les œufs sont pondus dans le sable ou dans le sol dans des endroits ensoleillés, là où la chaleur du soleil les ouvre. Certaines espèces de serpents et de lézards, en revanche, sont ovovivipares.

Presque tous les les mammifères ils sont vivipares, c'est-à-dire qu'ils donnent naissance à des petits complètement formés. Certains, par contre, comme l'ornithorynque et l'échidné, pondent et font éclore leurs œufs dans un nid, puis allaitent les nouveau-nés.

D'autres mammifères, tels que les kangourous et les koalas, donnent naissance à leurs bébés qui ne sont pas complètement formés. Les jeunes achèvent leur développement dans une poche de protection spéciale (poche) située sur le ventre de la femelle, dans laquelle ils sont allaités.

La doublure des animaux

Les poissons sont couverts d'écailles qui servent à mieux se déplacer dans l'eau: grâce aux nageoires et à la queue, ils se déplacent facilement, avec la vessie natatoire ils peuvent grimper et descendre sans effort.

Les reptiles sont recouverts d'écailles ou de plaques cornées pour éviter la déshydratation, l'abrasion et les blessures. Ce sont des animaux à sang froid, donc pour réguler la température du sang, ils doivent rester au chaud. Les écailles sont composées d'une substance spéciale appelée kératine, qui se trouve également dans les cheveux et les ongles humains.

Au fur et à mesure que les animaux grandissent, les écailles se renouvellent périodiquement pendant la mue. À des périodes fixes de l'année, une nouvelle couche cornée est produite, après quoi l'ancienne se divise le long de lignes de rupture prédéterminées, se détachant. Certains animaux, comme les serpents, perdent leur vie entière, tandis que d'autres perdent des morceaux de «peau» comme l'iguane.

Les écailles se trouvent également chez certains oiseaux, comme doublure des pattes, ce qui est considéré comme une indication de la relation phylogénétique entre les oiseaux et les reptiles.

Les amphibiens se caractérisent par l'absence de revêtement externe, on dit qu'ils ont la peau nue. C'est aussi l'une des raisons qui les amène à toujours vivre en contact étroit avec un milieu aquatique. Ils vivent principalement sur terre pour respirer mais se reproduisent dans l'eau.

Les oiseaux sont couverts de plumes et de plumes, les premiers servent à voler tandis que les seconds les protègent du froid. Les plumages jouent un rôle très important dans la phase de parade nuptiale car chez ces animaux, le sens le plus développé est la vue.

Les femelles prennent des couleurs similaires à celles du milieu environnant afin de se cacher des yeux des prédateurs, notamment pendant la phase d'éclosion.

Les mammifères sont la seule classe d'animaux couverts de poils qui ne pondent pas d'œufs et qui produisent du lait pour élever des petits.

Combien de jambes?

Vertébrés et invertébrés

Comment les animaux se défendent-ils?

Comment ils se défendent du froid

• hiberner (hérisson, loir, grenouille, serpent, chauve-souris, ours, marmotte, escargot, blaireau, porc-épic, marmottes, loir, hamsters.

• épaissir les poils ou les plumes (lièvre, renard, loup, moineaux, lynx et cerfs ...)
• ils vont en semiletargo (écureuil, souris, salamandres, serpents, vipères, grenouilles, chauves-souris, hiboux, chouettes, chouettes effraies ...)
• migrer au loin (hirondelles, cigognes, canards, coucous, manchots, baleines, grillons, ...)
• mourir (guêpes, frelons ...)

De nombreux oiseaux effectuent des migrations, c'est-à-dire de longs mouvements saisonniers d'une région à une autre, formant de grands troupeaux.

Plusieurs espèces de baleines et de dauphins passent beaucoup de temps dans les eaux froides de l'extrême nord. Ces mammifères ne souffrent pas du froid, car ils sont protégés par une très épaisse couche de graisse qui se trouve juste sous leur peau.

Animaux et hibernation

L'hibernation est un sommeil profond de durée variable qui change selon l'espèce animale. Avant de passer en hibernation, les animaux font des réserves de nourriture ou mangent beaucoup pour accumuler des graisses et préparer des terriers chauds. Pendant l'hibernation, certains animaux ne se réveillent jamais, tandis que d'autres se réveillent et consomment de la nourriture. Le cœur des animaux en hibernation bat lentement pour ne pas consommer autant d'énergie tandis que la réserve de graisse permet aux animaux de dormir. Au printemps, quand ils se réveillent, ils ont tellement faim.

Comment ils se défendent des dangers

Les organismes d'un écosystème dépendent les uns des autres pour se nourrir, ils font partie de la chaîne alimentaire.

Chaque espèce a une tactique défensive spécifique, différentes stratégies sont mises en place.

Pour un éléphant d'Afrique pouvant atteindre 5 mètres de hauteur, 3 mètres de longueur et 6-7 tonnes de poids, il n'y a aucun problème pour la défense.

Lorsqu'elle a des ennemis autour d'elle, l'anguille émet des décharges électriques de faible intensité pour avertir de rester à l'écart si quelqu'un s'approche trop près, la décharge peut même tuer le prédateur.

Le caméléon se défend en changeant de couleur rapidement, se fondant dans l'environnement pour ne pas être vu par les prédateurs.

Certains crustacés et poissons acquièrent une couleur transparente qui se confond avec l'eau dans laquelle ils vivent, associant l'immobilité en présence du prédateur.

Les zèbres vivent en troupeaux. De cette manière, un plus grand nombre d'individus peut voir l'arrivée des prédateurs et le groupe est plus protégé.

Les abeilles vivent également étroitement ensemble dans leurs colonies. La reine qui dirige la ruche et pond les œufs. Toutes les autres abeilles s'entraident et s'occupent de la reine.

Les ours sont solitaires tandis que les femelles vivent avec leurs petits
jusqu'à ce qu'ils soient assez vieux pour subvenir à leurs propres besoins.

Même chez les mammifères, comme chez les oiseaux, les couleurs du pelage rappellent celles de l'environnement dans lequel vit l'animal, le cachant à la vue des ennemis ou des proies, grâce au phénomène appelé mimétisme.

De nombreux reptiles ont une couleur qui leur permet de se fondre pour mieux chasser ou de se cacher des prédateurs. Les serpents qui vivent sur les arbres, par exemple, sont souvent verts, pour pouvoir se fondre dans les feuilles, ou foncés, pour se fondre dans les branches.

Certains animaux se protègent dans une coquille, comme les moules et les palourdes.

Certains animaux utilisent leurs cornes ou leurs cornes pour se défendre: cerfs, chamois, rhinocéros.

La queue des lézards peut tomber et repousser. Si un prédateur attrape le lézard par la queue, l'animal peut s'échapper en s'en séparant.

La sole passe la majeure partie de la journée à se camoufler dans les fonds sablonneux, où elle reste immobile enfoncée pour échapper aux prédateurs, devenant cependant un chasseur actif la nuit. Il se nourrit de petits poissons, polychètes (vers), mollusques et crustacés.

Le poisson-globe, au moindre signe de danger, remonte à la surface, remplit d'air le sac attaché à l'estomac, se retourne sur le dos et se transforme en boule hérissée de piquants. De cette manière, il parvient à générer de la peur chez l'agresseur et à se défendre. Lorsque le danger est passé, il se dégonfle en émettant une sorte de sifflet.

Les autruches ne peuvent pas voler, mais leurs pattes sont équipées de clous solides et pointus lorsqu'elles sont en danger, elles peuvent atteindre des vitesses incroyables.

Gazelles, daims, antilopes, lièvres, lapins courent vite en zigzags: d'abord dans un sens, puis dans un autre, ils font le tour des arbustes, des arbres, des pierres.

Les opossums, en revanche, sont de grands acteurs. Pour sauver leur peau, ils prétendent être morts.

Les lemmings peuvent se défendre contre des prédateurs beaucoup plus gros qu'eux, grâce à leur fourrure «multicolore» et à la capacité d'émettre des cris et des sifflements aigus.

Le manteau du lion, de couleur noisette, qui se marie parfaitement avec le sol et la haute végétation de la savane, lui permet de pouvoir chasser.

Certaines espèces de fourmis se défendent en pulvérisant un liquide qui, lors du séchage, devient résineux et paralyse les ennemis.

Certaines espèces de serpents africains parviennent à faire germer du venin jusqu'à 2,4 mètres de distance.

Alcune specie di uccelli, come i fringuelli, possono sopravvivere costruendo il nido vicino a favi di vespe. Una specie di antilope africana vive in comunità con elefanti, rinoceronti, giraffe, sfruttando la capacità di questi erbivori di saper difendersi.

Le tartarughe o le chiocciole, compensano la lentezza con il guscio protettivo, che li difende da molti attacchi. Le lumache senza guscio secernono un muco difensivo particolarmente appiccicoso che altri animali cercano di evitare.

Le marmotte vivono in gruppo e non si allontanano dalla tana collegata a gallerie sotterranee che scavano con le zampe e gli artigli quando sentono il predatore la regola è fuggire. La marmotta che fa da sentinella si alza ritta sulle zampe posteriori nella posizione “a candela” quando percepisce il pericolo emette un fischio simile a un grido e tutto il gruppo si rifugia nella tana.

Le volpi vivono in piccoli gruppi formati da una maschio e sei femmine con i loro piccoli. E’ un animale notturno. Di giorno si ripara sotto i cespugli, nei piccoli fossi, nelle tane scavate da lei o nelle tane di tasso o di istrice abbandonate.

La femmina dello stambecco ha delle corna corte e appuntite che servono per difendere i propri piccoli.

Animali vertebrati e invertebrati

Gli scienziati dividono gli animali in due grandi gruppi: vertebrati e invertebrati. Nel gruppo degli invertebrati ci sono 95% degli animali presenti sulla terra. Gli animali vertebrati hanno uno scheletro interno con una colonna vertebrale che sostiene il corpo.

La colonna vertebrale è costituita da piccole ossa chiamate vertebre.

Il loro corpo si divide in tre zone: testa, tronco ed estremità, e alcune specie possiedono anche la coda. Si stima che esistono più di 62.000 specie animali che fanno parte di questo gruppo. La categoria degli animali vertebrati si suddivide in 5 gruppi principali: mammiferi, uccelli, pesci, anfibi e rettili. Esistono anche altre distinzioni, come per esempio tra quelli di sangue caldo (uccelli e mammiferi) e quelli di sangue freddo (rettili, anfibi e pesci).

Gli invertebrati non hanno uno scheletro interno. Alcuni hanno uno scheletro esterno detto esoscheletro.

Animali a sangue freddo e animali a sangue caldo

Ogni animale necessita di cibo per ottenere energia.
Gli animali che ricavano il loro calore corporeo dal nutrimento, come gli uccelli e i mammiferi, sono animali a sangue caldo. Altre specie come i rettili, gli anfibi, i pesci e gli insetti, non sono in grado di produrre il proprio calore e vengono chiamati animali a sangue freddo. Questi animali dipendono dalle fonti di calore che si trovano nel loro ambiente, come il sole, l’acqua oppure il terreno, per mantenere la loro temperatura corporea.

Dal momento che dipendono dal sole per mantenere la loro temperatura corporea, i rettili e gli anfibi non hanno abbastanza calore a disposizione durante l’inverno. Di conseguenza, i loro movimenti rallentano e quando diventa troppo freddo vanno in letargo. La loro temperatura scende significativamente, il cuore rallenta e non hanno più bisogno di nutrirsi. Quando fa di nuovo abbastanza caldo, si svegliano.

Credo che non sia mai troppo presto affrontare il tema ambientale con i bambini.


I mormoni: chi sono, dove e come vivono i seguaci di Joseph Smith

I mormoni sono un gruppo religioso che abbraccia il concetto di cristianesimo ma anche le rivelazioni del suo fondatore, Joseph Smith. Appartengono principalmente alla Chiesa di Gesù Cristo dei Santi degli Ultimi Giorni, con sede a Salt Lake City, nell’Utah, che ha oltre 15 milioni di membri nel mondo. La religione dei mormoni è stata fondata ufficialmente nel 1830 quando è stato pubblicato il Libro di Mormon. L’interesse nel gruppo religioso si è riacceso con la notizia nelle ultime ore di una famiglia di mormoni, inclusi bambini e neonati, sterminata in Messico. Un gruppo di tre madri con i loro 14 figli, partito con tre auto da Bavispe, nello stato di Sonora, è stato circondato e massacrato da uomini armati, probabilmente membri di un cartello della droga messicano: il drammatico bilancio è di 9 morti (di cui 6 bambini) e 8 feriti.

Le credenze dei mormoni

Tempio mormone a Salt Lake City

Oggi la Chiesa di Gesù Cristo dei Santi degli Ultimi Giorni (detta LDS) è più diffusa negli Stati Uniti (il 35% dei mormoni si trova nell’Utah), in America Latina, Canada, Europa, Filippine, Africa e parti dell’Oceania. Esistono 29.000 congregazioni in tutto il mondo e 141 templi. Anche se abbracciano molte credenze cristiane, hanno le loro distinte filosofie e pratiche e i loro valori. Ecco le credenze più importanti di questo gruppo religioso.

I mormoni si considerano cristiani, ma molti cristiani non riconoscono il mormonismo come denominazione ufficiale. I mormoni credono nella crocifissione, resurrezione e divinità di Gesù Cristo. Sostengono che Dio abbia inviato altri profeti dopo la morte di Gesù. I mormoni seguono 4 diversi testi: la Bibbia cristiana, il Libro di Mormon, Dottrina e Alleanze e la Perla di Grande Valore. Secondo la Chiesa LDS, il Giardino dell’Eden, in cui vissero Adamo ed Eva, si trova nella contea di Jackson, in Missouri. Nel mormonismo, esistono 3 livelli del paradiso, celestiale, terrestre e telestiale: solo le persone nel regno celestiale vivranno in presenza di Dio. I mormoni non riconoscono il concetto cristiano della Trinità, ossia Dio esistente in tre persone. Credono, invece, nel Padre, nel Figlio e nello Spirito Santo come tre divinità diverse. Inoltre, la Chiesa LDS considera Joseph Smith come un profeta.

I mormoni seguono un rigido stile di vita sano che non permette loro di consumare alcol, tabacco, caffè o tè. La vita familiare, le buone azioni, il rispetto per le autorità e l’attività missionaria sono tutti importanti valori per i mormoni. Tra i loro rituali, ce ne sono alcuni che riguardano l’abbigliamento e che includono, per esempio, indossare speciali indumenti intimi che hanno un significato religioso.

Joseph Smith

Joseph Smith Jr. nacque in Vermont il 23 dicembre del 1805. Quando aveva 14 anni, disse di aver avuto una visione da Dio e Gesù che gli dissero di non unirsi a nessuna delle chiese confessionali cristiane. 3 anni dopo, Smith disse che gli apparve un angelo, chiamato Moroni, che gli rivelò che era stato scelto per tradurre il Libro di Mormon, un testo sacro scritto intorno al IV secolo che deve il suo nome al padre di Moroni, Mormon. Secondo Moroni, questo libro spirituale conteneva informazioni sugli antichi popoli che abitavano le Americhe. Egli svelò anche che il libro era scritto su tavole d’oro vicino Palmyra (New York), vicino al luogo in cui Smith all’epoca viveva. Dopo diversi tentativi falliti, Smith disse di aver scoperto le tavole d’oro il 22 settembre del 1827. Il Libro di Mormon fu tradotto e pubblicato nel 1830. Smith affermò anche che mentre stava traducendo il libro gli apparve Giovanni Battista, che lo incaricò di ricostituire la chiesa annunciando il vero vangelo.

Dopo la pubblicazione del libro, il mormonismo iniziò a diffondersi e crebbe rapidamente. Smith formò comunità in Missouri, Ohio e Illinois. Fu criticato e perseguitato da molti per le sue nuove idee. Nel febbraio del 1844, fu incarcerato insieme al fratello con l’accusa di tradimento. Il 27 giugno dello stesso anno, furono entrambi uccisi in prigione da un gruppo anti-mormonismo a Carthage, in Illinois. Dopo la morte di Smith, la chiesa si divise. Molti mormoni seguirono Brigham Young, che divenne il successore di Smith. Young guidò un grande gruppo di mormoni perseguitati dall’Illinois alla ricerca della libertà religiosa. Nel 1847, Young raggiunse la Salt Lake Valley, nell’Utah.

Il mormonismo oggi

Sebbene la chiesa LDS abbia vietato la poligamia nel 1890, i mormoni storicamente sposavano molte mogli. Negli ultimi anni, la chiesa ha riconosciuto che Joseph Smith sposò 40 donne. Oggi, i mormoni disapprovano la poligamia e scelgono di sposare una sola donna, ma ancora un piccolo numero di fondamentalisti, che si è separato dalla chiesa, continua a praticare il matrimonio plurimo.

I mormoni credono che sia importante condurre una vita che sia gradita a Dio. Molto importante è anche il valore dell’onestà. Alcol, tabacco, tè, caffè e droghe (ad eccezione di quelle per uso medico) sono particolarmente vietati. I mormoni sono anche fortemente scoraggiati dal consumare bevande analcoliche a base di caffeina. Il gioco d’azzardo in qualsiasi forma è condannato come un male morale, motivo per il quale i mormoni non devono parteciparvi. Non è dovuto solo ai danni che il gioco d’azzardo può provocare. La chiesa, infatti, crede che sia moralmente sbagliato ottenere del denaro senza aver dato un giusto valore in cambio.

Sono contrari all’aborto e alla rivoluzione sessuale, nemici del movimento femminista e di qualsiasi minaccia alla cultura tradizionale. I mormoni, inoltre, non devono partecipare a pratiche occulte, come l’adorazione di Satana o affiliarsi in nessun modo con l’occulto. Devono, infine, evitare un linguaggio profano, volgare e rozzo.


Indice

  • 1 Struttura
    • 1.1 Tegumento, scheletro e muscoli
    • 1.2 Apparato digerente e metabolismo
    • 1.3 Sistema circolatorio
    • 1.4 Apparato respiratorio ed escretore
    • 1.5 Sistema nervoso e organi di senso
    • 1.6 Riproduzione e sviluppo
  • 2 Ecologia
  • 3 Classificazione
  • 4 Sottoregno Parazoa (Parazoi)
  • 5 Sottoregno Phagocytellozoa
  • 6 Sottoregno Mesozoa
  • 7 Sottoregno Eumetazoa (Eumetazoi)
    • 7.1 Ramo Radiata (Radiati) infraregno
    • 7.2 Ramo Bilateria (Bilateri) infraregno
      • 7.2.1 Protostomi
        • 7.2.1.1 Clade Ecdysozoa
        • 7.2.1.2 Clade Lophotrochozoa
        • 7.2.1.3 Clade Platyzoa
        • 7.2.1.4 Non assegnato
      • 7.2.2 Deuterostomi
  • 8 Note
  • 9 Voci correlate
  • 10 Altri progetti
  • 11 Collegamenti esterni

Nella vastità e diversità delle specie appartenenti al regno animale, possiamo generalizzare alcuni aspetti. Con diverse eccezioni, in particolare parazoi, placozoi, e mesozoi, gli animali hanno un corpo differenziato in quattro tessuti distinti: epiteliale, connettivo, muscolare e nervoso. [4] In genere, c'è anche una cavità interna digerente, con una o due aperture. Gli animali con questo tipo di organizzazione sono chiamati eumetazoi [5]

Tutti gli animali hanno cellule eucariotiche, circondate da una caratteristica matrice extracellulare [6] composta di collagene e glicoproteine elastiche. Questa può essere mineralizzata a formare strutture come conchiglie, ossa e spicole [7] . Durante lo sviluppo, secondo un quadro relativamente flessibile ma definito, le cellule possono muoversi e riorganizzarsi, realizzando strutture complesse. Altri organismi pluricellulari come piante e funghi hanno cellule tenute in posizione da pareti cellulari rigide, sviluppando una crescita progressiva. Inoltre, le cellule animali possiedono le giunzioni intercellulari seguenti: occludenti, aderenti e comunicanti. [8]

Tegumento, scheletro e muscoli Modifica

In tutti gli animali, escludendo quelli più primitivi da un punto di vista evolutivo, il tegumento e il sistema muscolare sono variamente in rapporto tra loro e dipendono strettamente dall'ambiente in cui gli organismi vivono. Il tegumento, oltre alla funzione di protezione dell'ambiente interno da eventuali pericoli provenienti dall'ambiente esterno all'animale, può nei vari taxa svolgere anche altre funzioni.

Apparato digerente e metabolismo Modifica

Gli animali, come già ricordato sono organismi eterotrofi, non sono cioè in grado di fabbricarsi da soli l'alimento come le piante, ma devono procurarselo nutrendosi di esse, altri animali o resti animali. Così come per gli altri sistemi e apparati, varie sono le modalità sviluppate dai vari phyla riguardo alle abitudini alimentari, alla digestione delle sostanze ingerite e ai propri processi metabolici. [9]

Sistema circolatorio Modifica

L'apparato circolatorio svolge la funzione di distribuire le sostanze nutritive alle cellule del corpo. Può eventualmente contenere anche cellule e pigmenti respiratori (emoglobina, emocianina), e quindi distribuire l'ossigeno. Può essere chiuso (Anellidi, Vertebrati, molluschi Cefalopodi) o aperto (Insetti, gli altri Molluschi), o addirittura mancare del tutto, come in alcuni Phyla. [10]

Apparato respiratorio ed escretore Modifica

La funzione svolta dall'apparato respiratorio è la respirazione. La finalità di questo processo è rifornire i tessuti di ossigeno e liberarli dall'anidride carbonica, prodotto di scarto dell'attività cellulare. Una qualsiasi superficie sottile, umida, è in grado di adempiere a questa funzione riconosciamo branchie e polmoni a seconda che l'animale sia acquatico o meno. [11] L'apparato escretore si occupa di eliminare cataboliti, principalmente prodotti azotati, dall'organismo, sotto forma di ammoniaca, urea o acido urico. [12]

Sistema nervoso e organi di senso Modifica

Gli organismi unicellulari sono in grado di rispondere a uno stimolo esterno con una reazione, dimostrandosi eccitabili o irritabili. Dal passaggio alle forme pluricellulari nasce la necessità di un sistema nervoso capace di gestire e coordinare le funzioni dei vari tessuti, apparati e sistemi in modo che essi agiscano come un'unità. Troviamo neuroni sensoriali e neuroni motori, spesso collegati fra loro attraverso neuroni associativi. [13]

Riproduzione e sviluppo Modifica

La riproduzione può avvenire sessualmente o asessualmente. La riproduzione asessuale, tipica dei Batteri e dei Protozoi, è nel regno animale molto meno diffusa e, sostanzialmente, presente solo nei phyla meno evoluti, dove comunque si può avere anche una riproduzione sessuale. A volte è presente l'alternanza di generazioni.

Per biodiversità si intende l'insieme di tutte le forme viventi, geneticamente dissimili e degli ecosistemi ad esse correlati. Quindi biodiversità implica tutta la variabilità biologica: di geni, specie, habitat ed ecosistemi. L'anno 2010 è stato dichiarato dall'ONU l'Anno internazionale della biodiversità. [14]

È ormai accertato che la nascita della vita è avvenuta nell'ambiente acquatico. [15] Ancora oggi, dei circa 70 phyla di animali viventi conosciuti, la maggioranza abita prevalentemente quest'ambiente. Addirittura esistono phyla che possono essere considerati endemici dell'ambiente marino (13 phyla su 28 che vivono in tale ambiente) mentre nessun phylum viene considerato endemico dell'ambiente delle acque dolci. Dall'acqua, nel corso delle ere geologiche, vari gruppi hanno saputo conquistare spazio nell'ambiente terrestre (1 phylum endemico, gli Onychophora), mentre altri hanno optato per una vita di simbiosi o parassitismo (4 phyla endemici).

Il passaggio dall'ambiente acquatico a quello terrestre è avvenuto grazie all'azione fotosintetica delle alghe unicellulari prima e delle piante poi, che hanno via via arricchito l'atmosfera di ossigeno. Mentre l'acqua infatti è in grado di contenere una bassissima concentrazione di O2 al suo interno, nell'ambiente fuori da queste, le concentrazioni arrivavano addirittura al 20-30% del totale questo ha sicuramente favorito un graduale spostamento degli animali da un ambiente sommerso, scarsamente ossigenato, ad uno emerso, ricco di tale gas. [16]

Diverse classificazioni degli animali, così come quella degli altri regni, sono state proposte nel corso degli anni. [17] Le prime classificazioni si basavano perlopiù su caratteristiche morfologiche, prendendo in considerazione, a seconda dell'autore un numero più o meno grande di caratteri. Successivamente si è passati a raggruppare gli organismi considerando anche il loro sviluppo embrionale. Negli ultimi anni, così come avviene per gli altri regni, si cerca una classificazione basata su studi di genetica molecolare, in base al principio che determinati geni si conservano pressoché uguali nei vari raggruppamenti e il numero di variazioni nelle basi del Dna può essere correlato col tempo trascorso dall'allontanamento da un antenato comune (Orologio Molecolare).
Cronologicamente si fanno risalire ad Aristotele le prime osservazioni tassonomiche, raccolte nei vari scritti scientifici come "Ricerche sugli animali", "Le parti degli animali" e "Sulla generazione degli animali". Sebbene venga spesso considerato il padre fondatore della Zoologia moderna, Aristotele non propose mai un sistema tassonomico esaustivo e scientifico. I suoi studi erano per lo più annotazioni di carattere ora scientifico, ora fisiologico ora etologico, senza applicare in nessun caso un vero progetto tassonomico teorico.
Dalle sue notazioni emerge comunque una primitiva suddivisione del regno Animale affine per certi aspetti a quella moderna. Aristotele suddivideva gli animali in due primi gruppi, gli Enaima (Animali con sangue) ed Anaima (Animali senza sangue). Al primo gruppo appartenevano l'Uomo, i Quadrupedi, i Cetacei, i Pesci e gli Uccelli. Al secondo appartenevano la maggior parte dei Crostacei decapodi, dei Molluschi e quelli che Aristotele definiva Entoma, vale a dire un insieme più o meno confuso degli attuali Insetti, Miriapodi, Aracnidi, Anellidi e Vermi parassiti. Il criterio di classificazione che Aristotele adottò per gli Entoma fu la suddivisione del corpo degli animali in più segmenti ben individuabili, sulla faccia ventrale, dorsale o entrambe. Se si escludono gli Anellidi e i Vermi parassiti la definizione aristotelica di Entoma si avvicina molto a quella contemporanea degli Artropodi. [18]
Aristotele si interessò, seppure marginalmente, anche dei Vegetali. Le sue intuizioni al riguardo non furono vicine a quelle moderne come invece è stato per gli Animali. Aristotele sosteneva infatti che le Piante si fossero originate a partire da animaletti dalle dimensioni modeste provvisti di un gran numero di zampe che, a causa di una vita sempre più immobile e sedentaria, avrebbero perso le articolazioni finali andando a sostituire le funzioni vitali svolte dalla bocca.
Le teorie zoologiche di Aristotele ricevettero molto successo nel corso del tempo rispetto a quelle botaniche, tant'è che perdurarono per circa duemila anni soprattutto grazie alle adesioni che i suoi libri ricevettero da parte dei primi scrittori e teologi cristiani, come Origene, sant'Agostino e san Tommaso d'Aquino: una tendenza che continuò nei tempi successivi come nel XVI secolo con l'opera del presbitero Giovanni Domenico de Nigris che si dedicò alla descrizione di animali secondo un'ottica religiosa.

Segue una classificazione (incompleta) del regno terminante con le varie classi di ogni phylum e comprendente (quando è indicato) categorie tassonomiche intermedie: [19]


Video: Au Royaume des Animaux