Informations

La prune - Prunus

La prune - Prunus


Le Pruno

De la famille des rosacées, dans laquelle les genres sont souvent divisés selon la structure de leurs fruits, la prune - nom commun du prunus - est l'un des plus grands genres de la famille.

Il diffère parmi les rosacées pour avoir une grosse et unique pierre gardée par la pulpe de son fruit.

C'est donc un très large genre d'arbres et d'arbustes qui prend naissance dans les zones de climat tempéré appartenant à l'hémisphère nord. Le prunier comprend de nombreux arbres à feuilles caduques, qui fleurissent au printemps, pas de grande taille, répandus notamment comme spécimens arboricoles. Les ornements sont placés avant tout dans les jardins, entre les pelouses ou plantés par paires à l'entrée de l'espace vert pour encadrer les entrées du jardin ou d'autres points particuliers. Beaucoup d'entre eux perdent une grande partie de leur beauté au fil des ans, pas un peu éclaircissant la floraison.

Mais la prune contient à son tour dans son propre genre plusieurs groupes d'arbres, différents par le feuillage, les fleurs et les fruits. Nous nous concentrerons ici sur Prunus serrulata, ou cerise japonaise.


Fleurs et fruits

le prunus serrulata, le plus populaire et le plus répandu parmi les cerisiers japonais, est un arbre fort et vigoureux qui possède des fleurs doubles roses à profusion. Beaucoup de ses énergies sont réservées à la floraison (en fait, la serrulata ne porte jamais de fruit), qui, lorsqu'elle explose dans sa pleine forme, est vraiment enchanteresse. Il a des fleurs roses qui communiquent la joie et la sérénité à toutes les rues ou espaces de jardin où il est cultivé. Les fleurs qui poussent à profusion sont presque toujours roses, parfois blanches, et rappellent la forme de petites roses.


Cultivation

Prunus serrulata peut être cultivé facilement même là où l'espace est limité, par exemple même sur une terrasse. Il provient d'un porte-greffe bas, puis développe de fines colonnes d'une ou plusieurs tiges qui sont elles-mêmes minces et seront couvertes par leur longueur de fleurs semi-doubles. La plante préfère les sols riches en matière organique.


Fertilisation

Un mélange qui enrichit le sol en nutriments et en porosité est recommandé pour la culture du prunus: 80% d'akadama et 20% de tourbe.

Un paillis de fumier avec une forte concentration de phosphore et de potassium à appliquer tous les deux hivers gardera l'arbre vigoureux même là où la terre est peu profonde pour l'enracinement.


Exposition

La serrulata demande beaucoup de soins, nécessite beaucoup de lumière et une protection latérale contre le vent. En raison de son besoin de lumière, il est conseillé que les plantes ou arbustes plantés à proximité soient taillés fréquemment pour assurer une exposition plus directe.


Taille

La taille doit avoir lieu après la floraison, agissant de manière à raccourcir les branches trop longues. Dans le cas où une taille est effectuée pour une branche trop grande, il sera bon d'abaisser la cicatrice qui se développe avec un couteau et de la recouvrir ensuite d'une bonne pâte cicatrisante.


Arrosage

Le prunus nécessite un arrosage continu, en particulier pendant les saisons plus chaudes et pendant la période de floraison. À d'autres moments de l'année, il est conseillé d'arroser la plante uniquement lorsque le sol est sec.


Parasites

Il existe plusieurs dangers pour l'arbre, représentés par l'attaque de parasites. Les cochenilles sont souvent des ennemis fréquents, qui font leur apparition lorsque les branches et le tronc présentent diverses incrustations. Dans ce cas, il y a déformation du tronc, sécheresse des branches et chute des feuilles. Il faut intervenir en nettoyant les feuilles avec de l'eau et de l'alcool et tailler les branches attaquées par les cochenilles. Détruisez les larves avec des huiles de pétrole et isolez la plante afin de ne pas contaminer les voisines.

D'autres ravageurs qui attaquent souvent les prunus sont les pucerons qui sucent la sève des pousses. Dans ce cas, il y a la présence de miellat qui conduit à de la fumée et des feuilles jaunes, ainsi qu'une croissance ralentie de l'arbre. Pour lutter contre cette situation, il est conseillé d'utiliser des insecticides à base de plantes, chlororganiques ou phosphorganiques à pulvériser avec précision sur le tronc et les branches après les avoir humidifiés.

Un troisième problème fréquent est représenté par l'attaque des acariens rouges ou des tétranyques. Une invasion de ces parasites entraîne la présence d'œufs sur l'écorce qui produisent des taches rouges évidentes, tandis que les acariens se déposent principalement sur la partie interne de la feuille. Face à cet assaut, les branches envahies doivent être résolument taillées et en fin de saison hivernale saupoudrer d'huiles jaunes pour éliminer la présence de raisins. Au printemps, cependant, il est conseillé d'utiliser des acaricides en continu. Une condition humide empêche l'invasion des acariens: il est donc préférable d'humidifier fréquemment le feuillage ainsi que d'arroser abondamment pendant les saisons plus chaudes.


Curiosité

De nombreux cerisiers ornementaux, dont le prunus serrulata est l'un des exemples les plus répandus et les plus courants - son nom au Japon est Amanogawa - ont été sélectionnés et développés par des jardiniers japonais hautement qualifiés et patients au fil des siècles. Maintenant, ces variations sont reproductibles dans diverses parties du monde, mais au Japon, leur patrie, elles sont toujours célébrées chaque printemps lors d'une fête nationale qui célèbre leur floraison. Beaucoup au pays de l'Est visitent les parcs et jardins pour profiter de la joie brève et intense de la vision glorieuse de tant de fleurs: fleurs roses, mauves, blanches ou rouges rosées, à profusion sur des branches encore exemptes de feuillage.




Prunellier

Vous voulez remercier TFD pour son existence? Parlez de nous à un ami, ajoutez un lien vers cette page ou visitez la page du webmaster pour obtenir du contenu amusant et gratuit.

  • Prumnopitys
  • Prumnopities amères
  • Prumnopities andines
  • Prumnopitys elegans
  • Prumnopitys ferruginea
  • Prumnopitys Taxifolia
  • prune
  • gâteau aux pruneaux
  • Pruneau
  • fouet aux pruneaux
  • Prunella
  • Prunella modularis
  • Sel de Prunella
  • Prunella vulgaris
  • prunelle
  • Prunellidae
  • Prunello
  • sécateur
  • sécateurs
  • Prunifère
  • taille
  • crochet d'élagage
  • couteau à élaguer
  • scie d'élagage
  • sécateur
  • prunellier
  • farce
  • Prunus
  • Prunus alleghaniensis
  • Prunus americana
  • Prunus amygdalus
  • Prunus angustifolia
  • Prunus armeniaca
  • Prunus avium
  • Prunus besseyi
  • Prunus capuli
  • Prunus caroliniana
  • Prunus cerasifera
  • Prunus cerasus
  • Prunus cerasus austera
  • Prunus cerasus caproniana
  • Prunus cerasus griotte
  • Prunus cuneata
  • Prunus dasycarpa
  • Prunus demissa
  • Prunus domestica
  • Prunus domestica insititia
  • Prunus dulcis
  • Prunus dulcis amara
  • Prunus glandulosa
  • Prunus ilicifolia
  • crochet d'élagage
  • crochet d'élagage
  • crochets d'élagage
  • crochets d'élagage
  • l'élaguer
  • l'élaguer de
  • élaguer
  • couteau à élaguer
  • couteau à élaguer
  • Poisson couteau à élaguer
  • Poisson couteau à élaguer
  • taille de
  • élagage
  • élagage de
  • scie d'élagage
  • scie d'élagage
  • sécateur
  • sécateur
  • sécateur
  • élaguer quelque chose
  • élaguer quelque chose de
  • élaguer quelque chose
  • Stratégie d'élagage basée sur la construction de l'espace de paramètres
  • élaguer cela
  • élaguer celui de
  • élaguer ça
  • élagage
  • élagage
  • élagage
  • PRUNK
  • prunellier
  • Prunoideae
  • Prunt
  • Prunus
  • Prunus
  • Prunus
  • Prunus africana
  • Prunus africanum
  • Prunus africanus
  • Prunus alleghaniensis
  • Prunus americana
  • Prunus amygdalus
  • Prunus angustifolia
  • Prunus armeniaca
  • Prunus armeniaca
  • Prunus armeniaca
  • Prunus avium
  • Prunus avium
  • Prunus avium
  • Prunus avium
  • Prunus besseyi
  • Prunus capuli
  • Prunus caroliniana
  • Prunus cerasifera
  • Prunus cerasifera
  • Prunus cerasus
  • Prunus cerasus austera
  • Prunus cerasus caproniana
  • Prunus cerasus griotte
  • Prunus cuneata
  • Prunus dasycarpa

Tout le contenu de ce site Web, y compris le dictionnaire, le thésaurus, la littérature, la géographie et d'autres données de référence, est à titre informatif uniquement. Ces informations ne doivent pas être considérées comme complètes, à jour et ne sont pas destinées à être utilisées à la place d'une visite, d'une consultation ou d'un avis d'un professionnel juridique, médical ou de tout autre professionnel.


  • 1 Description
  • 2 variétés
  • 3 Culture et utilisations
    • 3.1 Origine, domestication et diffusion
    • 3.2 Histoire de la culture
    • 3.3 Utilisations
  • 4 Etymologie
  • 5 Dans les cultures
  • 6 Voir aussi
  • 7 Références
  • 8 Liens externes

Prunus armeniaca est un petit arbre de 8 à 12 m de haut, avec un tronc atteignant 40 cm de diamètre et une canopée dense et étendue. Les feuilles sont ovales, 5–9 cm (2,0–3,5 po) de long et 4–8 cm (1,6–3,1 po) de large, avec une base arrondie, une pointe pointue et une marge finement dentelée. Les fleurs mesurent 2–4,5 cm (0,8–1,8 po) de diamètre, avec cinq pétales blancs à rosâtres, elles sont produites individuellement ou par paires au début du printemps avant les feuilles. Le fruit est une drupe semblable à une petite pêche, de 1,5 à 2,5 cm (0,6 à 1,0 po) de diamètre (plus grand chez certains cultivars modernes), du jaune à l'orange, souvent teinté de rouge sur le côté le plus exposé au soleil, sa surface peut être lisse (décrit botaniquement comme: glabre) ou velouté à poils très courts (botaniquement: pubescent). La chair est généralement ferme et peu juteuse. Son goût peut aller du sucré au acidulé. La graine unique est enfermée dans une coquille dure et pierreuse, souvent appelée «pierre», avec une texture granuleuse et lisse à l'exception de trois arêtes descendant d'un côté. [9] [10]

Selon le catalogue de la vie et de la flore de Chine, il existe six variétés de P. armeniaca: [10] [11]

  • Prunus armeniaca var. ansuabricot ansu (Japonais: ア ン ズ, anzu), à fleurs roses, Asie de l'Est
  • Prunus armeniaca var. arménienabricot commun, Asie centrale et Chine, largement cultivée
  • Prunus armeniaca var. holosericeaAbricot tibétain, Qinghai, Shaanxi, Sichuan et Tibet
  • Prunus armeniaca var. meixianensisAbricot du comté de Mei, à fleurs doubles, Shaanxi
  • Prunus armeniaca var. xiongyueensisAbricot Xiongyue, Liaoning
  • Prunus armeniaca var. zhidanensisAbricot Zhidan, Ningxia, Qinghai, Shaanxi et Shanxi

Origine, domestication et diffusion Modifier

Selon le botaniste soviétique Nikolai Vavilov, le centre d'origine de P. armeniaca est l'Asie centrale, où sa domestication aurait eu lieu, et la Chine est un autre centre de domestication. [12] Son hypothèse a été confirmée par des études génétiques. [4] [5]

Il y a eu au moins trois événements de domestication indépendants dans l'histoire démographique de P. armeniaca: [4]

  • Celui des populations sauvages du sud de l'Asie centrale (Kirghizistan) a donné naissance à l'abricot cultivé dans le sud de l'Asie centrale et le nord de l'Asie du Sud.
  • Celui des populations sauvages du nord de l'Asie centrale (Kazakhstan) a donné naissance à l'abricot cultivé dans le nord de l'Asie centrale, en Asie de l'Ouest (y compris l'Arménie, lieu d'origine antérieurement supposé), en Europe et en Afrique du Nord.
  • Le troisième s'est produit en Chine et a donné naissance à l'abricot cultivé en Asie de l'Est. Il impliquait les populations sauvages du nord de l'Asie centrale ou / et ses hybrides avec P. sibirica.

L'abricot cultivé se diffuse vers l'ouest par deux voies principales: l'une est Asie centrale → Asie de l'Ouest → Europe méditerranéenne & Noth Afrique, et l'autre est Asie centrale → Europe continentale. De plus, l'abricot cultivé du Japon a eu une contribution mineure à celle de l'Europe méditerranéenne. [5]

Histoire de la culture Modifier

L'abricot était connu en Arménie pendant l'Antiquité et y était cultivé depuis si longtemps qu'on pensait auparavant qu'il y était originaire. [13] Une fouille archéologique à Garni en Arménie a trouvé des graines d'abricot dans un site de l'ère chalcolithique. [14] Son nom scientifique Prunus armeniaca (Prune arménienne) découle de cette hypothèse. Par exemple, l'arboriculteur belge Baron de Poerderlé, écrivant dans les années 1770, affirmait: "Cet arbre tire son nom de l'Arménie, provinces d'Asie, d'où il est originaire et d'où il fut porté en Europe. "(" cet arbre tire son nom d'Arménie, province d'Asie, où il est originaire et d'où il a été amené en Europe. "). [15] Une grande variété d'abricots, autour de 50, est cultivée en Arménie aujourd'hui. [ 13]

Les abricots sont cultivés en Chine depuis au plus tard 1000 av. [16] À partir du septième siècle environ, les abricots en Chine ont été conservés par diverses méthodes, y compris le salage et le fumage, et le séchage le plus courant. Le Hubei est réputé pour ses abricots fumés noirs. [17]

Son introduction en Grèce est attribuée à Alexandre le Grand. [18]

Les abricots sont cultivés en Perse depuis l'Antiquité, et les abricots secs étaient une denrée importante sur les routes commerciales perses. Les abricots restent un fruit important dans l'Iran moderne. [ citation requise ]

Un article sur la culture de l'abricot en Andalousie d'Espagne est présenté dans le travail agricole d'Ibn al-'Awwam au XIIe siècle, Livre sur l'agriculture. [19]

Les Égyptiens sèchent généralement les abricots, ajoutent un édulcorant, puis les utilisent pour faire une boisson appelée amar al-dīn. [ citation requise ]

En Angleterre au XVIIe siècle, l'huile d'abricot était utilisée dans les traitements d'herboristerie destinés à agir contre les tumeurs, l'enflure et les ulcères. [20]

Au 17ème siècle, les colons anglais ont apporté l'abricot aux colonies anglaises du Nouveau Monde. La plupart de la production américaine moderne d'abricots provient des semis transportés sur la côte ouest par des missionnaires espagnols. Presque tous les États-Unis la production commerciale est en Californie, avec certains à Washington et en Utah. [21]

Aujourd'hui, la culture de l'abricot s'est étendue à toutes les régions du globe ayant des climats qui peuvent soutenir ses besoins de croissance.

Utilise Modifier

Les graines ou les noyaux de l'abricot cultivé en Asie centrale et autour de la Méditerranée sont si sucrés qu'ils peuvent se substituer aux amandes. [ citation requise ] Les biscuits amaretto et amaretti à la liqueur italienne sont parfumés à l'extrait de noyaux d'abricot plutôt qu'aux amandes. [ citation requise ] L'huile extraite de ces grains de cultivar, connue sous le nom d'huile d'amande, a été utilisée comme huile de cuisson. Les grains contiennent entre 2,05% et 2,40% de cyanure d'hydrogène, mais la consommation normale est insuffisante pour produire des effets graves. [22] [ clarification nécessaire ]

Le nom scientifique arménien a été utilisé pour la première fois par Gaspard Bauhin dans son Théâtres botaniques de Pinax (page 442), se référant à l'espèce comme Arménien mauvais "Pomme arménienne". On dit parfois que cela venait de Pline l'Ancien, mais il n'a pas été utilisé par Pline. Linné a repris l'épithète de Bauhin dans la première édition de son Espèce Plantarum en 1753. [23]

Le nom abricot est probablement dérivé d'un arbre mentionné comme praecocia par Pline. Pline dit: "Nous donnons le nom de pommes (mala). aux pêches (perche) et grenades (grenade). "[24] Plus tard dans la même section, il déclare" La pêche asiatique mûrit à la fin de l'automne, bien qu'une variété précoce (praecocia) mûrit en été - ceux-ci ont été découverts au cours des trente dernières années. ".

Les auteurs classiques ont relié le grec arménien avec le latin praecocia: [25] Pedanius Dioscorides '". Ἀρμενιακὰ, Ῥωμαιστὶ δὲ βρεκόκκια" [26] et Martial's "Armeniaca, et praecocia latine dicuntur". [27] Assembler le arménien et le Mala obtient l'épithète bien connue, mais il n'y a aucune preuve que les anciens l'ont fait arménien seul signifiait l'abricot. Néanmoins, l'agronome andalou Ibn al-'Awwam du XIIe siècle se réfère à l'espèce dans le titre du chapitre 40 de son Kitab al-Filaha comme والتفاح الارمني, "pomme d'Arménie", indiquant qu'il s'agit de la même chose que المشمش ou البرقوق ("al-mishmish" ou "al-barqūq").

En conséquence, le Dictionnaire du patrimoine américain en dessous de abricot dérive praecocia de praecoquus, "cuit ou mûri au préalable" [dans ce cas signifiant maturation précoce], devenant grec πραικόκιον Praikókion "abricot" et arabe البرقوق al-barqūq, un terme qui a été utilisé pour une variété de différents membres du genre Prunus (il se réfère actuellement principalement à la prune dans la plupart des variétés d'arabe, mais certains auteurs l'utilisent comme un terme fourre-tout pour Prunus fruit).

Le nom anglais vient de plus tôt "abrecock"à son tour du moyen français abricot, du catalan abercoc à son tour de l'espagnol albaricoque. [28] Les Espagnols albaricoque étaient une adaptation de l'arabe البرقوق (al-barqūq), datant de la domination maure d'Espagne.

Cependant, en Argentine et au Chili, le mot "abricot" est Damas, ce qui pourrait indiquer que, pour les colons espagnols de ces pays, le fruit était associé à Damas en Syrie. [29] Le mot Damas est aussi le mot pour «abricot» en portugais (européen et brésilien, bien qu'au Portugal le mot alperce et albricoque sont également utilisés).

Les Chinois associent l'abricot à l'éducation et à la médecine. Par exemple, le mot classique 杏壇 (littéralement: «autel abricot») qui signifie «cercle éducatif», est encore largement utilisé dans la langue écrite. Chuang Tzu, un philosophe chinois du 4ème siècle avant notre ère, a raconté une histoire que Confucius a enseignée à ses étudiants dans un forum entouré par le bois des abricotiers. [30] L'association avec la médecine vient à son tour de l'utilisation courante des noyaux d'abricot comme composant de la médecine traditionnelle chinoise et de l'histoire de Dong Feng (董 奉), médecin de l'époque des Trois Royaumes, qui n'a exigé aucun paiement de ses patients sauf qu'ils plantent des abricotiers dans son verger en se remettant de leurs maladies, ce qui se traduit par un grand bosquet d'abricotiers et un approvisionnement régulier en ingrédients médicinaux. Le terme «Expert de l'Apricot Grove» (杏林 高手) est encore utilisé comme référence poétique aux médecins.

En Arménie, le bois de l'abricotier est utilisé pour faire des sculptures sur bois comme le duduk, qui est un instrument à vent populaire en Arménie et est également appelé la pipe d'abricot. Plusieurs souvenirs faits à la main sont également fabriqués à partir du bois d'abricotier.


Prunellier

Regardez d'autres dictionnaires:

Pruno - ou le vin de prison est un liquide alcoolisé à base de pommes, d'oranges, de cocktails de fruits, de ketchup, de sucre et éventuellement d'autres ingrédients, y compris du pain. Il est originaire (et reste largement confiné à) les prisons, où il peut être produit …… Wikipedia

Pruno - Aller à navegación, búsqueda Pruno País… Wikipedia Español

Pruno - Pruno… Deutsch Wikipedia

prunellier - tel que modifié [lat. prunier prunus]. 1. (bot.) [Nom de nombreuses espèces de plantes rosacées appartenant au genre Prunus]. 2. (bot., Extens.) A. [tout arbuste épineux ou ensemble de fruits épineux] ▶ ◀ ronces, épines, broussailles. b. [chaque point aigu de… l'Encyclopédie italienne

prunellier - sustantivo masculino 1. Utilisation / enregistrement: restrictif. Ciruelo… Diccionario Salamanca de la Lengua Española

prunellier - (Du lat.prunus). m. ciruelo (ǁ árbol)… Diccionario de la lengua española

Pruno - Pour les articles homonymes, voir Pruno (homonymie). 42 ° 25 ′ 01 ″ N 9 ° 26 ′ 25 ″ E… Wikipédia en Français

prunellier - ► sustantivo masculino BOTÁNICA Ciruelo, árbol en algunas zonas. * * * pruno (du latin "prunus") m. Ciruelo. * * * prunellier. (Du lat.prunus). m. ciruelo (ǁ árbol). * * * ► masculin… Encyclopédie universelle

prunellier — <<#>><><<〓>> <> << [>> pruno <<] >> ‹pru · no› << 《>> ▍ s.m. <<》 >> << ♂ >> En algunas regiones, << ♀ >> ciruelo. << ★ >> << \ >> ÉTYMOLOGIE: << / >> Du latín prunus. << # >> <><<〓>> <><<\>><> << / >> << \ >> SINÓNIMOS Y …… Diccionario de l'utilisation de l'español actuel con sinónimos y antónimos

prunellier - nom Une boisson alcoolisée improvisée obtenue en fermentant tous les ingrédients disponibles… Wiktionnaire